La police mène une action devant la centrale nucléaire de Tihange

La police mène une action devant la centrale nucléaire de Tihange
Belga / N. Maeterlinck

En ce troisième jour d’action, une cinquantaine de personnes souhaitaient rappeler leurs revendications concernant une revalorisation salariale, les aménagements de fin de carrière et le rejet de coupes budgétaires. Un calendrier d’actions est d’ailleurs prévu pour les deux mois à venir.

Les organisations syndicales protestent contre la position de la ministre fédérale de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V). Les agents de la direction de la sécurisation (DAB) de la police fédérale sont chargés de la sécurisation des sites nucléaires. La sécurité nucléaire étant l’une des attributions de la ministre de l’Intérieur, le choix de Tihange coulait donc de source pour les policiers.

Lundi, une action a déjà eu lieu lors du Te Deum de la fête du Roi dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles. Les syndicats de police ont également mené une action mardi matin dans la rue de la Loi et la rue Belliard à Bruxelles. En parallèle, la police aéroportuaire a procédé à une grève du zèle pendant une heure dans les aéroports de Zaventem, Charleroi et Bierset (Liège).