La police belge utilise désormais des policières appâts pour lutter contre le harcèlement de rue

La police belge utilise désormais des policières appâts pour lutter contre le harcèlement de rue
Ph. Unsplash

La police liégeoise a mis au point une technique diablement efficace pour lutter contre les comportements sexistes en rue depuis quelques moi. Nos confrères de la DH rapportent qu’ils utilisent désormais une policière appât pour ensuite procéder à des interventions.

En effet, elles sont quatre à se relayer et à être suivies discrètement par leurs collègues. Habillées en civil, elles attendent d’être victimes de harcèlement de rue, soit verbalement, soit physiquement. Lorsque c’est le cas, des autres policiers non loin de là arrivent pour procéder à la verbalisation de l’individu. L’effet de groupe est bien souvent à l’origine de ce harcèlement, plus ou moins lourdement.

Et le stratagème porte ses fruits puisque 51 PV ont déjà été dressés depuis qu’il a été mis en place il y a quelques moi. Responsable presse de la police liégeoise, Benoît Ferrière explique : « À chaque opération, la tenue est validée par le magistrat compétent. La policière en civil se promène ‘vêtue correctement et pas de manière aguicheuse’. Plutôt en pantalon donc. » Les villes de Gand, Bruxelles et Namur ont suivi le pas et vont aussi appliquer la tactique. La Frane a également montré son intérêt.