Intempéries: une étude indépendante sur la gestion des voies hydrauliques demandée

Intempéries: une étude indépendante sur la gestion des voies hydrauliques demandée
Belga / B. Fahy

Dans cette optique, le ministre écologiste demande jeudi au Service public de Wallonie (SPW) de publier « dans les 24 heures » toutes les informations relatives aux données EFAS (le système d’alerte européen de risques de crues, ndlr).

Dans la foulée, il a aussi décidé de commander, à très brève échéance, une « analyse indépendante » sur la gestion des voies hydrauliques, et notamment la régulation des eaux au moyen de barrages.

« Les démarches administratives sont en cours pour mandater un bureau d’études dans les prochains jours et disposer de conclusions dès la fin de l’été », commente le ministre, dans un communiqué.

Pour lui, cette étude devra déterminer de l’information disponible au cœur de la crise, de sa diffusion vers les différents niveaux concernés, et sur le processus de décision.

Un engagement fort

Le ministre veut également savoir comment les prévisions hydrologiques sont élaborées, et comment elles doivent être adaptées le cas échéance. Il entend aussi y voir plus clair dans les procédures et principes de gestion des infrastructures en amont et en cours d’intempéries, et sur les moyens de les améliorer.

« Ce travail, mené de manière objective, est aussi nécessaire si l’on veut tirer des leçons pour l’avenir », selon le ministre. « Je m’engage à ce que les analystes aient accès à tous les services de gestion hydrologique du SPW Mobilité et Infrastructures ainsi qu’à toutes les informations et documents nécessaires pour mener à bien leur mission », a-t-il ajouté, promettant de livrer les résultats au parlement wallon.