Intempéries: les autorités ont dû vérifier que personne ne s’est «débarrassé» d’un corps

Intempéries: les autorités ont dû vérifier que personne ne s’est «débarrassé» d’un corps
Ph. Belga

Il fallait des certitudes quant à la cause du décès et quant à l’identification des victimes. Une mini-instruction a donc été menée pour chaque victime, histoire de vérifier que tout était en ordre.

Les enquêteurs de la police judiciaire fédérale de Liège, avec l’aide du DVI, vérifiaient quelques éléments et le médecin légiste établissait les circonstances et les causes du décès.

Aucune anomalie

En effet, des esprits retors auraient pu profiter de la catastrophe provoquée par les inondations et de la panique générale ambiante pour se débarrasser d’un corps, résultat d’un homicide ou d’un homicide involontaire. Il fallait donc vérifier ces différents éléments ce qui a été fait. Selon nos informations, aucune anomalie n’a été révélée lors des constatations médico-légales.

La suite du travail de la justice liégeoise, on le connaît. Ce mercredi, en fin de matinée, une instruction a été ouverte à Liège pour 33 homicides involontaires.