Intempéries: le dernier bilan officiel fait état de 31 morts, 163 personnes toujours portées disparues

Intempéries: le dernier bilan officiel fait état de 31 morts, 163 personnes toujours portées disparues
Belga / N. Maeterlinck

Le centre de crise encourage par ailleurs les citoyens qui n’ont pas encore eu de contacts avec leurs proches à se signaler le plus rapidement possible aux services de secours. « Si vous êtes sans nouvelles d’un proche, nous vous invitons à prendre contact avec votre zone de police locale qui rassemble les informations sur les personnes disparues », indiquent les autorités.

À l’heure actuelle, le danger n’est plus imminent dans les zones touchées. Les opérations de sauvetage sont terminées mais des opérations de recherche sont toujours en cours dans un certain nombre de zones, ajoutent-elles en soulignant que « les importants travaux de nettoyage et l’estimation des dégâts matériels sont maintenant au centre des préoccupations ».

Le centre de crise avance par ailleurs une série de conseils pour les sinistrés qui voudraient rentrer chez eux. « N’entrez que si la lumière du jour est suffisante ; portez des bottes en caoutchouc s’il y a plus de 5 cm d’eau afin d’éviter les risques d’électrocution ou de coupures et quittez les lieux si vous sentez une odeur de gaz », explique-t-il.

Les autorités rappellent enfin le numéro d’information gratuit 1771 pour les questions sur les démarches à entreprendre et assurent que le moyen le plus simple d’aider reste d’effectuer un don sur le compte de la Croix-Rouge BE70 0000 0000 2525 ou de s’inscrire sur la plateforme des volontaires de crise de la Croix-Rouge.

Les recherches se poursuivent à Pepinster

Les opérations de recherches se poursuivaient ce dimanche à Pepinster, l’une des communes wallonnes les plus touchées par les intempéries du 14 juillet. Si des cris avaient été entendus samedi soir dans les décombres et qu’un chien avait marqué un endroit particulier, la victime n’a pas encore été retrouvée, indique le maïeur, Philippe Godin qui précise qu’un autre corps a été retrouvé ce dimanche.

Un bilan humain qui risque de s’alourdir alors que plusieurs dizaines de personnes sont encore portées disparues. « Par ailleurs, plus de 1.000 personnes ont dû quitter leur habitation », souligne le bourgmestre très touché par la solidarité qui se met en place. « La mobilisation est énorme. Beaucoup de citoyens sont venus de Flandre, de Wallonie ou même de France pour aider. » Même si la concentration de volontaires ralentit parfois les opérations de déblayage, pas question pour Philippe Godin de refuser un tel élan de générosité.

Pour faciliter le travail des équipes qui évacuent le mobilier endommagé et les débris, les autorités communales ont interdit la circulation au centre de Pepinster. D’autres communes, comme Limbourg, ont pris la même décision.

Réunion avec les assureurs pour garantir la rapidité

Une réunion est prévue lundi entre le gouvernement et les assureurs concernant le traitement des dossiers de dommages liés aux inondations, a indiqué dimanche le Premier ministre Alexander De Croo sur VTM Nieuws. « Nous voulons nous assurer que toutes les compagnies d’assurance puissent travailler de la même manière, pour que les gens puissent être dédommagés le plus vite possible », a déclaré Alexander De Croo.

Il est trop tôt pour une analyse de l’efficacité des services de secours, a encore estimé le Premier ministre, alors que certains pointent la réforme de la protection civile. « Les conditions climatiques étaient très compliquées, les hélicoptères ne pouvaient pas voler et les petits bateaux des pompiers n’étaient parfois pas assez puissants pour le courant. Nous devons regarder ce qui à ce qui s’est bien passé, et ce qui peut être mieux fait dans le futur. Il y a un lien avec le changement climatique, nous devons y préparer nos services. »