Il est à moitié aveugle à cause d’une plaisanterie

Il est à moitié aveugle à cause d’une plaisanterie
Ph. GoFundMe (Capture d’écran)

Tarkan Mustafan, un père de 33 ans, a été brutalement agressé après avoir fait une plaisanterie au nord de Londres le 2 juin dernier. Maçon de son état, il s’inquiète désormais de ne pas pouvoir travailler pour les six prochains mois, voire plus, lui qui est désormais à moitié aveugle à cause de l’attaque.

Une plaisanterie qui n’était pas à leur goût

Le mercredi 2 juin, Tarkan et un ami à lui attendaient leur commande à l’extérieur d’une friterie, lorsqu’ils ont croisé la route de deux hommes, dont l’un portait un masque de fantôme. Pour plaisanter, le père de 33 ans lui a dit qu’il n’était pas sûr que l’établissement l’accepterait à l’intérieur avec cette tenue.

La blague n’a manifestement pas fait rire l’individu, qui lui a demandé de le « regarder dans les yeux et de s’excuser ». Comprenant qu’il ne s’est pas adressé à la bonne personne, Tarkan explique simplement qu’il s’agissait d’une plaisanterie, et que son but n’était pas d’offenser le jeune homme. Il s’éloigne alors des lieux avec son ami, sans pour autant s’excuser : « Je ne suis pas un fauteur de troubles, je suis une personne spontanée. »

Les deux hommes ont suivi Tarkan et son ami à leur insu et l’ont attaqué à l’abri des regards des passants. « Ils m’ont frappé à l’œil avec quelque chose de métallique. C’était peut-être un poing américain ou un couteau, je ne me suis pas rendu compte. Ils m’ont éclaté le globe oculaire et ont fracturé le fond de mon orbite », explique le papa.

Aveugle de l’œil droit

Malgré la diffusion sur les réseaux sociaux des photos des agresseurs, ils n’ont toujours pas été retrouvés un mois après les faits. Désormais, Tarkan pourrait bien avoir des points de suture à l’œil pendant un an, après quoi il recevra une prothèse oculaire. Il ne pourra plus jamais voir de l’œil droit. « Je ne sais pas si je vais pouvoir reprendre le même travail ou pas. Je n’ai aucune idée de ce qui m’attend », explique-t-il avec émotion à nos confrères du Mirror.

Une cagnotte a été mise en place

Un GoFundMe a été mis en place par la famille de Tarkan pour le soutenir financièrement dans cette épreuve et a déjà récolté plus de 6.500 euros. « Je suis frustré car j’ai l’habitude d’avoir le contrôle et là je me retrouve impuissant. Tout m’a été enlevé », déplore le papa en guise de conclusion.