Herbert se fait arnaquer sur la plateforme itsme: il paie un faux test PCR 2.200€

Herbert se fait arnaquer sur la plateforme itsme: il paie un faux test PCR 2.200€
Belga / T. Roge

Jeudi dernier, Herbert prenait rendez-vous chez son médecin pour réaliser un test PCR. Plus tard, tandis qu’il attendait son résultat, il a téléphoné plusieurs fois à son généraliste pour savoir si le laboratoire lui avait envoyé le verdict. Mais débordé, celui-ci lui dit de ne pas s’inquiéter et qu’il recevrait ses résultats dans la journée vendredi.

Le Belge de 39 ans reçoit effectivement un SMS de la plateforme itsme l’invitant à découvrir s’il est négatif ou non quelques heures après, sans se douter qu’il s’agit là d’un message frauduleux. Comme la plateforme est reconnue de tous, Herbert n’hésite pas à fournir son digipass et à utiliser sa carte bancaire afin de s’identifier.

Celui-ci tente plusieurs fois de s’enregistrer en vain et pense à un bug. À sa troisième tentative, il décide d’abandonner et d’attendre des nouvelles de son médecin. Mais peu de temps après, Worldline le contacte pour lui signaler qu’une activité suspecte a été détectée sur son compte. Et là, c’est la douche froide : les 400 € sur son compte à vue ont disparu, en plus des 1.800 euros disponibles via sa carte de crédit.

400 € à jamais perdus

« J’ai rendez-vous à la police, tout doit se faire par rendez-vous désormais. Mais par téléphone, la banque m’a dit que les 1.800€ allaient sans doute m’être remboursés, car ils avaient considéré que c’était suspect, ils ont bloqué la somme. Je vais voir. Par contre, les 400€ de mon compte à vue, ils ont servi à un achat, donc ce sera plus compliqué de récupérer l’argent. Ils sont sans doute perdus », déplore cet habitant de Colfontaine auprès de nos confrères de RTL info.

Selon toute vraisemblance, Herbert n’a pas eu de chance et a reçu le mauvais SMS, au mauvais moment. Les escrocs envoient ces messages par milliers en espérant tomber sur quelqu’un qui se sentira concerné par le piège et qui mordra à l’hameçon. Restez donc prudents avec ce type de messages…