Geert Molenberghs met en garde: «nous avançons plus lentement que d’autres pays européens»

Geert Molenberghs met en garde: «nous avançons plus lentement que d’autres pays européens»
Belga / N. Maeterlinck

Alors que la campagne de vaccination avance à grands pas et qu’un vrai déconfinement devrait avoir lieu dans quelques jours, certains scientifiques sont tout de même inquiets de la situation de la crise en Belgique. C’est le cas du professeur Geert Molenberghs, biostatisticien à la KU Leuven.

Lors d’une interview avec HLN, il a fait part de ses craintes pour notre pays. « Nous sommes en quatrième position en Europe », a déclaré l’expert. « Il faut rester prudent ».

Un appel à la prudence

Pourtant, les chiffres baissent depuis plusieurs semaines. « C’est une très bonne nouvelle », commente le professeur. « Mais en Europe, seuls la Lituanie, les Pays-Bas et la Lettonie ont des chiffres plus élevés que nous. Nous nous améliorons, mais plus lentement que d’autres pays européens. Nous continuons à préconiser la plus grande prudence en matière de contacts. Ne pas trop se relacher est donc le message scientifique ».

Ce qui l’inquiète ? Qu’une fois que les fêtes de 50 personnes seront autorisées ce 9 juin, les courbes repartent en flèche ! « Si on commence à faire beaucoup de fêtes où aucune règle n’est respectée, et où il y a beaucoup de personnes non vaccinées, ou partiellement vaccinées, il y a aura à nouveau une flambée. Dans un contexte où le variant indien se propage chez nous, ce n’est vraiment pas ce dont nous avons besoin… »