Frank Vandenbroucke plaide pour plus de télétravail et moins de contacts: «Nous devons être très prudents»

Frank Vandenbroucke plaide pour plus de télétravail et moins de contacts: «Nous devons être très prudents»
Belga / H. Dure

Depuis plusieurs jours, les chiffres de l’épidémie de coronavirus en Belgique ne cessent d’augmenter. Les nouvelles de ce côté-là ne sont pas réjouissantes et la pression s’intensifie sur les hôpitaux. Ce vendredi, par exemple, ce sont 1.899 personnes infectées qui sont hospitalisées, dont 364 traitées en soins intensifs.

Une situation jugée dramatique par le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit). « Nous devons agir en urgence et maintenant ! Heureusement, il y a la vaccination qui nous protège d’une catastrophe. Mais si cela continue, nous passerons le seuil critique des 500 personnes en réanimation, ce qui est grave. Nous devons donc agir immédiatement pour freiner cette situation », a-t-il déclaré sur les ondes de Radio 1.

« Nous devons être très prudents »

La fin des vacances d’automne sera une période charnière pour lui. Pour le ministre, il faudrait que tout le monde s’organise à nouveau pour télétravailler. « Si nous télétravaillons davantage, il y aura moins de monde dans le train, le tram et le bus. » Le respect des gestes barrières est un autre facteur important à ses yeux. « Nous devons être très prudents : mettre des masques, garder nos distances… Je sais que c’est un message décevant et difficile, mais nous devons faire face à cela. Et toute personne qui se sent malade ou pense être infectée doit se faire tester. Les gens n’ont pas besoin d’aller chez le médecin tout de suite, vous pouvez désormais utiliser un site Web où vous pouvez entrer vos symptômes pour obtenir un code de test, vous n’avez plus à déranger votre médecin », précise-t-il.

Malgré des chiffres jugés inquiétants par Frank Vandenbroucke, aucunes nouvelles mesures ne devraient être prises. Il insiste sur une meilleure application des règles existantes : privilégier le télétravail et limiter ses contacts sociaux. Il conclut son intervention en rappelant l’importance de la vaccination : « Si vous n’êtes pas encore vacciné, faites le tout de suite, grâce au vaccin vous êtes bien mieux protégé, le risque de finir à l’hôpital si vous n’êtes pas vacciné est 9 fois plus grand chez les plus jeunes que si vous êtes vacciné. »