E. coli, salmonelle et listériose: zoom sur trois bactéries qui s’invitent régulièrement dans nos assiettes

E. coli, salmonelle et listériose: zoom sur trois bactéries qui s’invitent régulièrement dans nos assiettes

Il suffit de jeter un œil sur le site de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) pour comprendre que les rappels de produits alimentaires ne sont pas rares. Chaque mois, une dizaine de produits sont rappelés des supermarchés belges.

Date de péremption erronée sur l’emballage, possibles allergènes ou substances provoquant une intolérance non mentionnés sur l’étiquette, teneur trop élevée en aflatoxines : les raisons peuvent être multiples. La raison la plus fréquente reste néanmoins la présence possible de Salmonelle, c’est d’ailleurs cette bactérie qui est à l’origine des rappels des produits Kinder. Plus rare, mais plus dangereuse, la bactérie Escherichia coli peut également se retrouver dans nos aliments. Le 21 mars, l’Afsca rappelait des pizzas surgelées de la marque Buitoni pour présence possible de d’E. Coli. Enfin, la listéria entraîne chaque année quelques rappels, notamment de fromages.

Les Salmonelles

En mars, des dizaines de cas de salmonellose, surtout chez des enfants, ont été signalées dans plusieurs pays européens. Les autorités européennes ont établi un lien entre ces cas de salmonellose et des produits Kinder fabriqués dans l’usine de Ferrero située à Arlon.

La salmonelle est un type de bactérie qui peut provoquer des symptômes tels que des diarrhées, de la fièvre et des crampes d’estomac chez l’homme. C’est l’une des infections d’origine alimentaire les plus courantes. Les symptômes surviennent généralement de 6 à 72 heures après la consommation des produits contaminés.

La salmonellose est une infection courante qui, dans la plupart des cas, guérit sans traitement. Dans certains cas, la salmonellose peut prendre des formes plus graves. En cas de symptômes graves, il faut consulter un médecin qui pourra identifier un traitement adapté. Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées sont plus susceptibles de développer des symptômes.

Belga / L. Dieffembacq

E. coli

La France connaît depuis fin février une recrudescence de cas d’insuffisance rénale chez des enfants liés à une contamination à E. coli. Plusieurs de ces cas sont liés à la consommation de pizzas Fraîch’Up de Buitoni, produites dans une usine du nord de la France. Ces pizzas vendues dans 23 pays dont la Belgique sont à l’origine de plusieurs cas graves de contamination d’enfants par la bactérie E.coli et de plusieurs décès.

Des inspections d’hygiène approfondies ont montré « un niveau dégradé de la maîtrise de l’hygiène alimentaire » dans l’usine, « la présence de rongeurs et l’absence de moyens de protection contre l’entrée des nuisibles », ainsi que le « manque d’entretien et de nettoyage des zones de fabrication, de stockage et de passage ».

Les autorités sanitaires ont rappelé aux personnes ayant consommé les produits concernés et présentant « des symptômes de type diarrhées, douleurs abdominales ou vomissements » la nécessité de consulter au plus vite leur médecin traitant en mentionnant cette consommation et le lien possible avec la bactérie Escherichia coli. En l’absence de symptôme dans les dix jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s’inquiéter et de consulter un médecin.

AFP / J. Brown

La listériose

La listériose est une maladie potentiellement grave, surtout chez les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes. Elle se caractérise par un délai d’incubation particulièrement long puisque les symptômes peuvent se manifester jusqu’à huit semaines après l’ingestion de l’aliment contaminé. Dans sa forme légère, la listériose se caractérise par une gastro-entérite accompagnée de fièvre. Dans sa forme invasive et donc plus dangereuse, elle se caractérise par la présence de bactéries viables dans le sang (bactériémie), voire de méningite ou d’endocardite.

« Les femmes enceintes, les enfants, les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. La listériose peut également, dans les cas les plus graves, causer des avortements, des morti-natalités ou la mort des personnes infectées », précise l’Afsca. Selon le Centre National de Référence (CNR), entre 73 et 103 Belges contractent chaque année la listériose et quelques personnes y succombent.

Tous les aliments peuvent être contaminés par la bactérie Listeria monocytogenes(LM). Certains sont néanmoins nettement plus à risque de l’être : lait cru et produits préparés à base de lait cru, fromage à pâte molle/persillée/fermentée, poissons fumés/crus, viandes crues/fumées, graines germées crues, préparations à base d’œufs crus, crudités prêtes à consommation, etc.

Pour éviter la listériose, l’Afsca recommande de respecter les dates limites de consommation (DLC) indiquées sur l’emballage, de laver les surfaces qui ont été en contact avec les aliments crus, ainsi que les ustensiles de cuisine avant et après usage. Enfin, l’Agence rappelle que les aliments doivent être conservés au frigo et la température du frigo doit être régulièrement vérifiée (0 à 4ºC).