Dix mois avec sursis pour le policier qui a tué involontairement Mawda

Dix mois avec sursis pour le policier qui a tué involontairement Mawda

Le 17 mai 2018, la petite fille kurde a perdu la vie lors d’une course-poursuite entre la police et une camionnette transportant une vingtaine de migrants, dont ses parents.

Alors que la camionnette, venant de Namur, arrivait à hauteur de Mons, sur l’E42, le policier montois a sorti son arme de service et a tiré un coup de feu en direction du pneu avant gauche de la camionnette en vue de provoquer une crevaison lente. Le coup de feu est parti lors d’une collision entre les deux véhicules, ce qui a changé la trajectoire de la balle. Le projectile a alors mortellement touché une petite fille âgée de deux ans.

Le policier avait été condamné en première instance à un an de prison avec sursis et à une amende de 400 euros pour homicide involontaire par défaut de prévoyance et/ou de précaution. Le prévenu a fait appel et son avocat avait plaidé l’acquittement total, alors que les parties civiles avaient demandé à la cour de requalifier la prévention en « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».