Diane a été retrouvée sous les décombres après 14 heures à Turnhout: «C’est un véritable miracle»

Diane a été retrouvée sous les décombres après 14 heures à Turnhout: «C’est un véritable miracle»
Ph. Facebook

« Si vous avez vu les décombres et la situation dans laquelle se trouvait cette femme, vous pouvez parler d’un véritable miracle », a témoigné le chef des pompiers, Luc Faes, après l’explosion d’un immeuble à appartements à Turnhout vendredi à 8 heures 15, qui a fait 4 morts.

La femme dont il parle est Diane Bellings, elle a 70 ans et est restée coincée 14 heures sous les décombres avant d’être secourue, vendredi vers 22 heures 45. Il faut croire qu’elle a une bonne étoile. Déjà en 2020, elle avait réchappé à un braquage…

« Au moment de l’explosion, la dame était assise sur une chaise, à table. Elle est littéralement tombée un étage plus bas. Nous l’avons trouvée là sur cette chaise, courbée sur la table », a expliqué M. Faes, à nos confrères de HLN et du Nieuwsblad.

Un accès extrêmement compliqué

« Nous avons d’abord creusé un tunnel par l’arrière. Mais sur le dernier mètre et demi, nous avons remarqué que nous ne pouvions absolument pas garantir la sécurité des services d’urgence. Et de fait, il y a eu un effondrement quelques heures plus tard, par ce passage. C’était très frustrant pour les pompiers d’arrêter cette première action, mais nous n’avions pas le droit de mettre en danger nos propres hommes », a expliqué le chef des pompiers.

En creusant pour sauver Mme Bellings, un premier décès a été constaté. Après que ce corps a été récupéré, les sauveteurs ont commencé un autre tunnel pour atteindre Diane. « Nous avons creusé par l’avant et ça a marché. Ça a pris beaucoup de temps parce qu’il a fallu y aller brique par brique et ça restait dangereux ».

Des plaques du plafond ont été retirées pour libérer la septuagénaire, finalement sortie vers 22h45. « C’est un miracle qu’elle s’en soit sortie vivante », a commenté M. Faes. Dimanche, la miraculée témoignait de son lit d’hôpital. « Je n’ai pas les mots pour décrire à quel point je suis reconnaissante envers les pompiers »