Deux touristes belges meurent noyés en Crète: «Les secours n’ont rien fait pour les réanimer»

Deux touristes belges meurent noyés en Crète: «Les secours n’ont rien fait pour les réanimer»
Ph. Unsplash

Luc Lenaerts, 63 ans et Rudi Haxelmans, 71 ans, deux amis belges, étaient partis avec un groupe d’Anvers. Mais alors qu’ils se trouvaient sur la plage avec un autre homme du groupe, le drapeau est devenu rouge, lit-on dans les colonnes du Nieuwsblad. La baignade était alors interdite, mais aucun sauveteur n’était présent aux alentours. L’un des trois hommes a soudainement trébuché dans l’eau et a directement été entraîné par le courant. Son ami s’est jeté à l’eau pour le sauver, mais il a lui aussi été emporté. Le troisième homme, qui a également plongé pour les sauver, a, lui, pu revenir sur la plage malgré les difficultés causées par le courant.

« Aucune tentative pour les réanimer »

Ce n’est que plus tard que les services de secours sont arrivés. Les deux victimes ont été retrouvées à plus d’un kilomètre de l’endroit où elles étaient tombées. Quand ils ont été transportés à l’hôpital, ils étaient déjà décédés tous les deux. Un témoin du drame a déclaré dans les colonnes de Het Laatste Nieuws que les secours avaient sorti les corps de Rudi et Luc « en jet-ski ». « Ils n’ont fait aucune tentative pour les réanimer », a-t-elle expliqué. « Je suis une professionnelle de la santé, et avec mon partenaire et des passants, j’ai commencé une longue réanimation. D’après le sauveteur, ils étaient déjà morts, mais on ne peut jamais le conclure si rapidement. Un peu après, ils ont été emmenés en ambulance à l’hôpital. »

Hommages

Luc Lenaerts était chauffeur de taxi à Beveren. Sur les réseaux sociaux, de nombreux collègues lui ont rendu hommage : « Luc était très aimé. Il travaillait ici depuis 15 ans », a écrit l’un d’eux. « Luc attendait avec impatience ce voyage en Crète. Il en parlait depuis deux semaines. Il va terriblement nous manquer », a témoigné un autre.

Lire aussi : Logan, deux ans et demi, décède après s’être noyé dans la piscine : « Il s’est battu comme un lion »