Des sinistrés malades à cause du nettoyage de leur maison inondée: «on crache du sang»

Des sinistrés malades à cause du nettoyage de leur maison inondée: «on crache du sang»
Belga

Trooz, en région liégeoise, a été fortement touchée par les intempéries. Habitant la commune, Chris et sa famille s’attellent depuis deux semaines au nettoyage de leurs maisons dans lesquelles plus d’1,5 m d’eau s’est infiltrée, apportant avec elle débris, humidité, mazout et champignons. « On portait des gants en permanence. En revanche, l’air était tellement irrespirable qu’on ne pouvait pas garder notre masque », raconte Chris à nos confrères de 7sur7.

Au milieu du désastre, une maladie s’est propagée. Toux, difficulté à respirer, maux de tête, diarrhée… les premiers symptômes se sont rapidement développés. « De manière épisodique, ma maman et moi crachons même du sang », ajoute Chris, dont la mère a également développé un champignon sur la peau.

Plusieurs hypothèses

Inquiète, la famille s’est rendue chez le médecin. Les tests et analyses sanguines ont permis d’écarter le coronavirus ainsi que la chlamydia. Lundi, Chris a effectué une nouvelle batterie de tests afin d’identifier la cause de ces maux. Selon 7sur7, les soupçons se portent désormais sur une intoxication aux hydrocarbures, une leptospirose (une maladie bactérienne transmise via l’eau contaminée par les urines de rongeurs, NDLR), la peste ou le choléra. Les résultats devraient être connus ce mercredi.

Malgré l’inquiétude et les symptômes qui les affectent, Chris et sa famille n’ont pas interrompu leurs opérations de nettoyage. « Cela ne nous a pas arrêtés. Malgré la maladie, on devait absolument continuer avant que les choses n’empirent à l’intérieur des maisons », précise-t-elle. « Le médecin l’a déconseillé, mais il faut à tout prix que l’on chasse l’humidité. Si l’on ne fait rien, les maisons risquent de ne plus être habitables. »

D’après 7sur7, Chris et sa famille ne sont pas les seuls habitants de la commune à avoir été touchés par cette maladie.