Des cours d’école régulées pour des récrés apaisées et pacifiées

Des cours d’école régulées pour des récrés apaisées et pacifiées
Belga / N. Maeterlinck

La cour de récréation est un territoire où la violence est à la fois visible et invisible. Comment éradiquer cette violence et garantir un moment de détente apaisé pour tout le monde ? L’une des pistes passe par l’aménagement de l’espace, c’est le principe des cours de récréation régulées.

Ce concept repose sur une division de l’espace en plusieurs zones, chacune étant clairement délimitée et réservée à un type d’activités. Toutes disposent d’aménagements et de règles qui leur sont propres. Dans la commune de Libramont-Chevigny, en province du Luxembourg, toutes les écoles ont mis en place ce système. « Nous avons créé trois types d’espace », nous explique Anne Perreaux, directrice de l’école de Neuvillers. « Un premier espace calme avec des tables, des bancs, un tableau, des jeux de société, une bibliothèque… Un second espace qui est celui des jeux libres, avec des marelles ainsi que des box de jeux. Enfin, un troisième espace réservé aux jeux avec ballons. »

« Une nette amélioration »

Ces quelques aménagements permettent de faire de la cour de récréation un lieu de vie agréable pour tous. « Le ballon occupait énormément de place dans la cour et empêchait beaucoup d’enfants de jouer à leur aise. Ces enfants-là ne trouvaient pas leur place. Ils se retrouvaient rejetés sur les bords de la cour de récréation », poursuit Mme Perreaux. Avoir mis en place une cour régulée permet aux enfants de se sentir mieux, assure la directrice. « Ça permet à chacun de trouver sa place, d’avoir son espace et de se sentir à l’aise dans les moments de détente. » Chaque enfant peut dès lors se livrer au type de jeu choisi sans gêner ou être gênés par les autres.

À travers ces aménagements, l’objectif poursuivi est de prévenir le harcèlement en milieu scolaire. Et, plus globalement, d’éviter que la cour ne devienne un territoire de conflits et de souffrance pour certains enfants. « Cet outil fonctionne très bien. On a vu une nette amélioration », constate la directrice. Pour les enseignants, ces cours régulées -plus calmes- sont aussi plus faciles à gérer. Cette organisation réduit en outre le nombre d’accidents.

En complémentarité avec ces aménagements dans la cour de récré, des cercles de paroles ont lieu régulièrement dans les classes, visant à désamorcer les tensions. Les enfants peuvent s’exprimer sur leurs problèmes et chercher ensemble des solutions.

Organisation suspendue

Selon une étude menée par l’Université de Mons, aménager et réguler la cour de récréation entraînerait une diminution de 60 % de la violence. Des centaines d’écoles en Fédération Wallonie-Bruxelles ont été réaménagées en suivant ce principe. Malheureusement, la Covid-19 est venue perturber cette organisation dans la majorité d’entre elles. Pour s’accorder aux mesures sanitaires (sorties en « bulle » classe, mesures d’hygiène pour les jeux extérieurs, etc.), les différentes zones de jeux ont été momentanément abandonnées. Les cours de récré régulées feront -dans la majorité des cas- leur retour en cette rentrée de septembre 2021 ou dans les mois qui viennent.