Des Belges pourraient ne pas payer leurs factures: voici la raison pour laquelle c’est une (très) mauvaise idée

Des Belges pourraient ne pas payer leurs factures: voici la raison pour laquelle c’est une (très) mauvaise idée
Ph. Belga image

La situation au Royaume-Uni

En 1990, les Britanniques faisaient tomber le gouvernement de Margaret Thatcher en s’opposant à l’impôt sur le revenu des personnes physiques. 17 millions de personnes avaient alors refusé de payer la taxe. Plus de 30 ans plus tard, un collectif de citoyens a lancé la campagne « Don’t Pay », qui encourage les Britanniques à mettre fin à leurs prélèvement mensuels, face à la crise énergétique. Le but : demander au gouvernement des mesures « pour limiter la hausse des prix attendue en octobre ».

« Tout le monde doit avoir accès à l’électricité et au gaz pour se chauffer, s’éclairer et vivre confortablement dans son logement. Mais tout le monde autour de nous est en difficulté, et nous savons que cela ne fera qu’empirer. C’est pourquoi nous nous sommes réunis pour élaborer une stratégie et réfléchir à la manière dont nous pouvons lutter collectivement contre cette situation », expliquait il y a quelques semaines le mouvement.

Qu’en-est-il en Belgique ?

Face à cette flambée des prix, les Belges pourraient être tentés de ne pas payer leurs factures non plus, dans le même esprit que les Britanniques. Pire encore, certains pourraient tout simplement être incapables de les régler, qu’ils le veuillent ou non. Dans tous les cas, il s’agit d’une très mauvaise idée de laisser la situation s’envenimer en ne payant pas ses factures et en appliquant la politique de l’autruche.

Pourquoi est-ce une mauvaise idée?

1) réponse des fournisseurs: vous vous exposez de la sorte à une réaction de la part des organismes fournisseurs. Dans un premier temps, vous aurez droit à divers rappels ainsi qu’une mise en demeure, qui s’assortira de frais supplémentaires.

2) placement d’un compteur: vous vous exposez au placement d’un compteur à budget, ce qui permet de consommer ce qui a déjà été prépayé seulement.

3) intervention d’un juge de paix: il est aussi possible qu’un juge de paix intervienne et une coupure d’électricité pourrait arriver, sauf pour les clients dans des situations précaires et les bénéficiaires de tarifs sociaux.

Quelles solutions ?

1) communication avec votre fournisseur: si vous êtes en difficulté, tournez-vous en premier lieu vers votre fournisseur pour demander un plan de paiement, mais ne laissez surtout pas la situation telle qu’elle est. Les organismes préféreront toujours une solution à l’amiable que des poursuites administratives et judiciaires, qui coûtent de l’argent.

2) s’aider du CPAS: tournez-vous vers votre CPAS, qui peut fournir une aide directe et aider à bénéficier d’un tarif social.

3) chercher des conseils: des conseils pour réduire sa consommation sont également disponibles auprès des centres publics d’aide sociale, mais aussi aux guichets énergie des communes.