De nouvelles recherches pour retrouver Jürgen Conings dans le bois de Dilser à Lanklaar

De nouvelles recherches pour retrouver Jürgen Conings dans le bois de Dilser à Lanklaar
Belga / J. Roosens

Dans le même temps, la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a affirmé n’avoir aucune indication sur un éventuel décès du militaire d’extrême droite. «On n’a pas de message ou d’idée qu’il soit mort», a-t-elle affirmé sur le plateau de l’émission «C’est pas tous les jours dimanche» de la chaîne privée RTL-TVi, dont elle était l’une des invités.

«C’est très important que l’on» fasse «tout pour le retrouver», a déclaré la ministre CD&V, rappelant qu’il s’agissait d’un «fugitif potentiellement dangereux» et que tous les services de renseignement et de police étaient mobilisés pour cette traque.

Sur la chaîne publique flamande VRT, Mme Verlinden a souligné que la menace posée par Jürgen Conings n’avait pas totalement disparu alors que les recherches pour retrouver ce vétéran de plusieurs missions à l’étranger (en Afghanistan, au Kosovo, en Irak) se poursuivent, principalement dans la province de Limbourg. «Il n’y a aucune raison de paniquer», a toutefois relativisé la ministre lors de l’émission dominicale De Zevende Dag de la VRT.