Crise énergétique: un accord fédéral trouvé pour le gouvernement, voici les mesures décidées

Crise énergétique: un accord fédéral trouvé pour le gouvernement, voici les mesures décidées
Belga image

Le conseil des ministres restreint (kern) est parvenu à un accord vendredi peu avant 17h sur un « paquet énergie à prix réduit ». Le Premier ministre Alexander De Croo a lui-même annoncé sur Twitter la conclusion de cet accord.

Pour les ménages, un soutien de 135 euros pour le gaz et de 61 euros pour l’électricité sera mis en place pour les mois de novembre et décembre. La mesure sera ciblée en fonction des revenus et des contrats, a ajouté le Premier ministre. Un chèque mazout de 300 euros est également prévu.

Les entreprises et indépendants aidés

Des mesures sont également prévues pour les entreprises et les indépendants : possibilité de report de paiement cotisations sociales et d’impôt, mise en place d’un chômage temporaire ’énergie’, d’un moratoire sur les faillites et de droits d’accise minimum gaz/électricité pour les mois de novembre et décembre.

Aider ceux dans le besoin

Ces mesures devraient mobiliser un montant de 1,5 milliard d’euros. « À côté du tarif social de l’énergie qui est prolongé, ce deuxième paquet d’aide était nécessaire pour aider les classes moyennes et pour les PME : ils auront accès à un volume d’énergie de base à tarif régulé. À côté des plus vulnérables, il était important d’orienter ces aides vers toutes celles et tous ceux qui en besoin. Mais aussi d’encourager les entreprises dans leurs investissements économiseurs d’énergie et de leur octroyer des facilités de paiement », a de son côté commenté le vice-Premier Ecolo Georges Gilkinet.

Les principaux ministres du gouvernement fédéral étaient réunis depuis 09h00 vendredi. Un accord était déjà annoncé dans la matinée à plusieurs sources, mais les négociations ont quelque peu duré à propos des modalités.