Coronapass, festivals, événements: voici les dossiers sur la table du Codeco de vendredi

Coronapass, festivals, événements: voici les dossiers sur la table du Codeco de vendredi
Belga / J. Jacobs

Vendredi prochain, le comité de concertation examinera à nouveau la situation sanitaire dans notre pays. Il se penchera également sur l’entrée en vigueur, le 13 août prochain, du coronapass belge, ou « Covid safety ticket ». Avec une question centrale : outre les festivals, ce pass pourra-t-il garantir l’accès à de plus petits événements, tels que des soirées de mariages, fêtes de village, de mouvements de jeunesse ou d’entreprise ?

L’élargissement du coronapass est une mesure très attendue par le secteur de l’événementiel.

« Ça permettra de maintenir les petits festivals »

Initialement, le « Covid safety ticket » est prévu pour garantir l’accès aux événements de plus de 5.000 personnes en intérieur et de plus de 10.000 personnes en extérieur. Sont notamment visés des événements tels que les matchs de football ou les festivals comme le Pukkelpop. Il s’agira d’un pass unique, délivré sur preuve de vaccination, d’immunité ou d’un résultat négatif d’un test PCR.

Sur les ondes de Radio 1, Jan Jambon s’est exprimé en faveur de l’utilisation du coronapass pour accéder à de plus petits événements. « Je préfère faire ça plutôt que d’interdire à nouveau les petits festivals », précise-t-il. Même son de cloche du côté de Frank Vandenbroucke.

Le Pukkelpop aura-t-il bien lieu ?

Autre dossier sur la table du Codeco : le festival Pukkelpop, qui doit accueillir pas moins de 66.000 visiteurs du 19 au 22 août. D’après Frank Vandenbroucke, il devrait être maintenu grâce au certificat corona. « Pour cela, il faut que l’organisation se tienne minutieusement aux règles, y compris tester tout le monde chaque jour », ajoute-t-il dans Het Nieuwsblad.

De son côté, Marc Van Ranst se montre moins optimiste : « Le problème de Pukkelpop va se résoudre de lui-même. Si les chiffres s’aggravent, il ne pourra pas avoir lieu. Si les chiffres s’améliorent, oui », commente le virologue.