Comment protéger au mieux sa peau du soleil ?

Comment protéger au mieux sa peau du soleil ?
Ph. Pixabay

En France, le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues (SNDV) vient de lancer une campagne de prévention en ligne, avec le hashtag #sauversapeau. Les dermatologues rappellent quelques précautions à suivre lorsque l'on souhaite s'exposer au soleil, particulièrement avec de jeunes enfants.

L’importance de protéger les enfants

Parmi les gestes essentiels à adopter, mieux vaut éviter de s'exposer au soleil entre 12h et 17h. Pour les plus petits, il faut impérativement rester à l'ombre. "Les coups de soleil et les expositions répétés durant l'enfance sont une cause majeure du développement de la peau à l'âge adulte", rapporte le SNDV. Un réflexe qui paraît banal. Et pourtant, plus de 4 Français sur 5 sortent au soleil entre 12h et 16h, selon un sondage Ipsos mené pour le SNDV.

Porter des vêtements protecteurs

Les spécialistes rappellent également l'importance des vêtements protecteurs. Un chapeau qui couvre le cou et les oreilles, des lunettes de soleil, des tee-shirts à manches longues. Concernant les vêtements, il est d'ailleurs recommandé de porter des couleurs sombres et de privilégier des vêtements anti-UV (notamment en cas de baignade aux heures chaudes). 57% des Français ne portent que rarement ou jamais de chapeau, nous apprend le sondage Ipsos.

De la crème solaire toutes les deux heures

Quant à la crème solaire (indice 50 et +), le SNDV recommande de s'en appliquer toutes les deux heures au minimum sur les zones du corps non couvertes par les vêtements. "Ce n'est pas parce que l'on applique de la crème solaire que l'on peut s'exposer plus longtemps", alerte le syndicat. "À peine plus de 1 Français sur 2 met souvent de la crème solaire sur les parties découvertes", regrette l'organisation.

S'auto-examiner régulièrement

En moyenne, chaque année, 15.500 nouveaux cas de cancers cutanés sont diagnostiqués dans l'hexagone, entrainant 1.800 décès, rapporte l'Institut national du cancer.

Pourtant, le cancer de la peau est l'un des plus guérissables, s'il est repéré à temps. Pour ce faire, l'organisme conseille de faire un auto-examen pour repérer tout changement. Il ne faut pas faire l'impasse des zones difficilement accessibles telles que le dos, le dessous des pieds ou encore les organes génitaux.

Plusieurs signes peuvent induire la consultation d'un dermatologue. L'apparition de taches brunes sur l'épiderme par exemple. Si un grain de beauté ne ressemble à aucun autre, au niveau de sa forme, sa taille, sa couleur ou son épaisseur, il est préférable de demander l'avis d'un expert.

Parce qu'il peut être difficile de repérer un grain de beauté suspect, voici la règle A-B-C-D-E. A pour "asymétrique", B pour "bords irréguliers", C pour "couleur non homogène", D pour diamètre (si la taille augmente) et E pour "évolution", si le grain de beauté change rapidement, cela doit alerter. "La manifestation d'un ou de plusieurs de ces signes ne signifie pas forcément la présence d'un mélanome, mais justifie de demander un avis médical sans attendre", précise l'organisme dans un communiqué.