Cloë, une petite fille belge emportée par un cancer à 11 ans: «J’ai eu une belle vie»

Cloë, une petite fille belge emportée par un cancer à 11 ans: «J’ai eu une belle vie»
Ph. Facebook

Il y a un an et demi, Cloë, une adolescente originaire de Bilzen, dans le Limbourg, avait appris qu’elle souffrait d’une tumeur agressive au cerveau. Cloë était une fillette qui aimait la vie, qui croquait la vie, mais son cancer était tel que toute opération ou séance de chimiothérapie étaient exclues. L’objectif était alors de repousser un maximum son cancer, mais il était, en Belgique, impossible de la soigner.

Un traitement aux USA

Les parents de la fillette s’étaient alors tournés vers l’étranger. Aux États-Unis, ils ont découvert un traitement qui avait eu du succès sur plusieurs autres enfants malades. Mais il coûtait 100.0000 €. Sous la bannière « Togheter4Cloë », un important mouvement de solidarité s’était alors mis en place. Amis, famille, camarades de classe, proches et inconnus s’étaient mobilisés financièrement et, en décembre dernier, Cloë s’était envolée avec ses parents à Miami. Elle a ensuite multiplié les allers-retours à l’hôpital.

Son combat, mené avec courage, avait touché énormément de monde. Cloë avait notamment reçu des messages de soutien de plusieurs personnalités, comme Rafael Nadal, Thibaut Courtois ou Emma Bale.

Mais la crise du coronavirus a rendu le traitement de Cloë difficile. Et ce dimanche, la famille a annoncé le décès de la fillette de 11 ans. « ‘J’ai eu une belle vie’, ce sont les mots de Cloë. »

« Une main, une parole, un geste… ça nous a fait tellement du bien de savoir que nous n’étions pas seuls. merci pour tout, votre soutien, vos mots gentils, votre aide… Cloë a toujours été toujours attentionnée envers les autres, toujours là si tu avais besoin d’elle et elle le sera toujours. Personne n’oubliera son sourire éternel. »