Chauffage VS carburant: est-il plus intéressant d’aller au bureau ou de télétravailler?

Chauffage VS carburant: est-il plus intéressant d’aller au bureau ou de télétravailler?
Ph. Unsplash

Êtes-vous plutôt télétravail ou retour au bureau ? Aujourd’hui, de plus en plus de travailleurs tranchent la question en se basant sur un critère bien terre à terre : le coût de l’énergie.

Comment réaliser le plus d’économies ? En se déplaçant jusqu’au bureau pour réduire notre facture personnelle mais en payant le carburant ? Ou en économisant à la pompe mais en payant le chauffage pour rester chez soi ?

Selon une enquête récente commandée par IWG, entreprise spécialisée dans les bureaux flexibles, plus d’un Belge sur deux prévoit de retourner au bureau cet hiver pour faire face à la flambée des prix de l’énergie. Un choix gagnant ?

De l’énergie « gratuite » au bureau

Une journée au bureau, c’est de l’énergie économisée à la maison. Bien entendu, le chauffage représente le plus gros poste. Mais il convient également de compter l’énergie nécessaire à l’éclairage (les journées d’hiver sont sombres), l’alimentation d’un PC, d’un écran supplémentaire, de la machine à café…

Selon les calculs de De Tijd, en ce mois de septembre 2022, une journée de travail à domicile revient à 10,58€ pour le travailleur : 8,20 € en frais de chauffage et 2,38 € d’électricité. Ces estimations concernent un travailleur issu d’une famille moyenne en Flandre, travaillant huit heures par jour à domicile.

Autrement dit, retourner au bureau permettrait d’économiser sur nos factures d’énergie 10,58€ par jour, soit 52,9€ par semaine (à raison de 5j de travail/semaine), soit 232,76€ par mois !

Des trajets de plus en plus chers

D’un autre côté, l’explosion des prix des carburants pousse les travailleurs à éviter les trajets, en particulier lorsqu’ils doivent quasi traverser la moitié du pays pour se rendre au bureau. Bien sûr, quand on dispose d’une voiture de société, le choix est vite fait. Mais qu’en est-il lorsque les déplacements domicile-travail sont à notre charge ?

En moyenne, le travailleur belge réside à 22 km de son lieu de travail. Aller-retour, il parcourt donc 44km. Pour une consommation moyenne (6,5L/100km) et vu les prix actuels du carburant (près de 2€/L), son trajet lui coûtera 6,02€.

C’est donc moins que les 10,5€ qu’il dépenserait en travaillant depuis son domicile.

Alors, pour économiser, bureau ou télétravail ? Impossible évidemment de trancher la question de manière universelle : à chacun de faire l’évaluation de sa propre situation (nombre de personnes en télétravail à la maison, nombre et type de voitures, de kilomètres à parcourir, etc.). Car si le ménage compte deux travailleurs qui prennent chacun leur voiture, « l’avantage » moyen à retourner au bureau disparaît complètement.

Combiner les avantages

Ces calculs changent encore si l’on prend en compte un autre paramètre : le mode de déplacement. Six Belges sur 10 se rendent au bureau en voiture (et 44 % avec leur véhicule privé). Mais si la solution était les transports en commun ?

Pour les longues distances et vu les prix actuels à la pompe, un voyage en train devient de plus en plus compétitif par rapport à l’utilisation de la voiture. Et une fois un bureau, vous économisez également sur les frais d’énergie.

À titre d’illustration, c’est 13€ en voiture en moyenne pour un Liège-Bruxelles, contre 5,3€ avec un abonnement de train (standard, 2e classe). Et Mons-Bruxelles, comptez 9,5€ en voiture, contre 3,92 en train.

Ainsi, pour une partie des travailleurs, la solution gagnante réside peut-être dans cette combinaison-là.