Certains automobilistes surpris par des amendes trop élevées, un bug informatique à l’origine des erreurs

Certains automobilistes surpris par des amendes trop élevées, un bug informatique à l’origine des erreurs
Belga / N. Maeterlick

Plusieurs automobilistes ont reçu des amendes élevées suite à un problème informatique à Hasselt. C’est le cas de Martha qui a reçu une amende de 111 euros pour avoir roulé 2km/h au-dessus de la limite de vitesse autorisée. Cette Limbourgeoise de 78 ans n’est pas seule : « Ma belle-mère de 83 ans conduisait un peu trop vite et a elle aussi été condamnée à payer une amende de 111 euros car son certificat vert avait prétendument expiré. Pourtant, il est valable jusqu’au mois d’août 2021. »

Lorsque vous payez une amende de circulation, vous indiquez votre accord et reconnaissez votre infraction. Si vous estimez que cette amende est injuste, mieux vaut la contester. Mais ce n’est parfois pas si simple. Le responsable d’une entreprise située à Hasselt, qui préfère rester anonyme, peut en témoigner : « Nous avons déposé un litige, qui a été partiellement accepté. Seule l’amende pour excès de vitesse devait être payée », raconte-t-il à nos confrères de Het Belang Van Limburg cités par Sudinfo.

Bug de Cross Border

« Un système de traitement automatique appelé Cross Border est utilisé dans le traitement des amendes, ce qui facilite le traitement de ces infractions au code de la route. Quelque chose a dû mal tourner avec cela, ce que nous regrettons profondément », a déclaré le procureur à nos confrères.

Martha a fini par payer l’amende corrigée de 53 euros pour son excès de vitesse, mais elle a été étonnée de recevoir une nouvelle facture arrivée dans sa boîte aux lettres, cette fois pour un montant de 131, puis 151, et jusqu’à 203,85 euros. Elle a fini par porter son histoire devant les tribunaux, et a été suivie par 20 autres automobilistes.

«Vous n’aurez rien à payer»

Le procureur a dans un premier temps demandé que l’on reporte l’affaire de Martha, mais le juge Paul Geukens n’a rien voulu entendre : « Le code de la route est plein de nuances et parfois de petits pièges, mais il est ce qu’il est. D’après la loi, je ne dois me prononcer que sur la recevabilité du recours contre cet ordre de paiement, dont le fondement est inexistant. Je rassure donc toutes les personnes présentes ici, car leurs recours sont recevables. Par conséquent, vous n’aurez rien à payer ! »

La décision s’applique uniquement aux résidents des zones de Hasselt et de Beringen.