Certaines personnes exclues des futures mesures d’aide du gouvernement: seriez-vous concerné?

Certaines personnes exclues des futures mesures d’aide du gouvernement: seriez-vous concerné?
Belga / N. Maeterlinck

Le gouvernement continue de travailler pour aider la population face à la flambée des prix de l’énergie. Plusieurs mesures sont sur la table, mais certaines d’entre elles ne devraient pas concerner tous les Belges. C’est notamment le cas d’une éventuelle réduction de la facture d’énergie en novembre et décembre. Cette réduction s’élèverait à 50 € sur la facture de gaz et à 10 € sur celle d’électricité.

Un remboursement via les impôts ?

Comme le rapporte Het laatste Nieuws, tous les habitants de notre pays auraient droit, dans un premier temps, à cette réduction. Mais plusieurs partis de la majorité souhaiteraient que le cinquième de la population avec les plus gros revenus soit par la suite obligé de rembourser ce montant via les impôts. Les personnes bénéficiant du tarif social, ou d’un contrat fixe pour le gaz, pourraient aussi être écartées de cette mesure. Un scénario impopulaire qui ne plaît pas à tous les partis mais qui est tout de même sur la table.

Interrogé par RTL, le ministre fédéral de l’Économie et de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne a en tout cas rappelé l’importance de venir en aide à la classe moyenne et aux entreprises. « On doit arriver à un accord dans les prochaines heures, c’est important d’envoyer ce message à la population et de pouvoir la rassurer par rapport à l’hiver qui arrive et aux factures qui explosent. On a déjà eu des aides qui bénéficient à tout le monde avec la baisse de la TVA sur le gaz et l’électricité de 21 à 6 %. Aujourd’hui, on doit avoir des mécanismes plus ciblés comme on en a déjà avec le tarif social élargi qui bénéficie à une famille sur cinq ». Avant de, lui aussi, exclure la partie la plus riche de la population de ces mesures. « Ce serait incompréhensible que des gens comme des ministres reçoivent une aide », nuance-t-il.

Bientôt de nouvelles mesures ?

Pour rappel, le gouvernement planche sur de nouvelles mesures mais celles-ci n’ont pas encore été finalisées. Il attend entre autres des précisions sur les décisions européennes. Un comité de concertation s’est réuni à la rentrée, à l’issue duquel la prolongation des mesures existantes a été annoncée, des réunions en comité restreint ont eu lieu et d’autres devraient encore suivre.

En attendant, les personnes qui n’ont pas encore reçu la prime de chauffage de 100 euros de leur fournisseur d’électricité peuvent encore en faire la demande jusqu’au 14 octobre. Pour rappel, le gouvernement fédéral a introduit au début de l’année une prime de chauffage de 100 euros nets. C’était l’une des mesures prises face à la montée en flèche des prix de l’énergie. Tout ménage ayant un contrat d’électricité domestique à la fin du mois de mars y a droit. Il n’y a pas de prime pour les contrats d’activités commerciales, professionnelles ou pour les résidences secondaires. La demande au SPF Economie peut se faire en ligne ou par courrier