Aura-t-on un Noël blanc cette année? Voici ce que la météo prédit

Aura-t-on un Noël blanc cette année? Voici ce que la météo prédit

Les citrouilles d’Halloween sont déjà loin derrière nous et l’on se tourne avec impatience vers les fêtes de fin d’année. Mais aura-t-on droit à un Noël blanc ou devra-t-on patienter afin de jouer dans la neige ? C’est la question que s’est posé Philippe Mievis, qui travaille pour meteobelgique.be et qui s’est confié auprès de nos confrères de Sudinfo.

Cet expert publie tous les mois les grandes tendances saisonnières pour les trois mois suivants. Celui-ci a donc publié des prévisions allant de novembre en janvier, dans un contexte où les Belges seront particulièrement précautionneux par rapport au chauffage, étant donné la crise énergétique que l’on traverse. Philippe Mievis explique : « Cette année a été dominée par une majorité de mois chauds. Jusqu’à présent, à part les mois d’avril et de septembre (très) légèrement en dessous des normales saisonnières, tous les autres mois furent en excédent thermique par rapport à la norme 1991-2020. »

Des mois secs

« Avec les valeurs prévues pour les mois de novembre et décembre, si cela se confirme dans les faits, on aura sûrement l’une des années les plus chaudes enregistrées en Belgique depuis le début des mesures en 1833. Novembre commencera sous un mode doux, dans la continuité de la fin octobre, bien que cette douceur soit déjà moins prononcée. Cependant, on devrait rester sous des températures toujours au-dessus des normales saisonnières pendant un bout de temps encore », confie l’expert.

Bonne nouvelle donc pour notre portefeuille, même si l’on rappelle que ces températures sont totalement anormales pour la saison. Philippe Mievis affirme que les mois de novembre et de décembre seront plus secs que la normale, mais qu’il est difficile de dire à quel type de temps nous serons confrontés. Et son discours ne change pas pour le mois de janvier : « A priori, il n’y aura pas de réelle vague de froid mais des températures un peu plus basses que la normale pour ce mois et des précipitations qui s’annoncent légèrement excédentaires. »

La neige devrait, selon lui, tomber sur les hauts plateaux et peut-être jusqu’en plaine durant la première quinzaine de janvier, mais la seconde partie sera plus en phase avec les normes saisonnières.