Alors que l’Espagne accueille les touristes, Marc Van Ranst retient son souffle

Alors que l’Espagne accueille les touristes, Marc Van Ranst retient son souffle

Si Wallons et Bruxellois doivent encore passer par la case coton-tige pour espérer entrer en Espagne, à moins d’être vaccinés ou guéris du Covid-19, les Flamands sont désormais exemptés de cette obligation, peut-on lire sur le site des Affaires étrangères belges. La Région flamande est en effet considérée comme zone verte depuis lundi.

Le virologue Marc Van Ranst s’est montré inquiet par rapport à cette décision. « Je souhaite à tous de bonnes vacances. Mais en tant que virologue, je retiens un peu mon souffle. Nous avons un taux de vaccination élevé, mais le risque demeure. », a-t-il indiqué dans le Nieuwsblad.

« C’est une décision de l’Espagne, nous subissons la situation »

L’Espagne vit du tourisme et fait tout pour attirer les touristes. Le ministère espagnol de la santé publique a donc décidé de considérer la Flandre comme une région sûre du point de vue sanitaire. « C’est une décision de l’Espagne, nous subissons la situation. Par contre, quand je vois qu’on peut aussi aller au Portugal sans test, je me pose des questions, surtout après les nouvelles mesures qui y ont été introduites. C’est peut-être une chance qu’elle soit suffisamment éloignée pour que peu de mes compatriotes s’y rendent avec leur voiture. », a poursuivi Marc Van Ranst.

Remplir le FSC reste obligatoire

Par contre, tout voyageur et voyageuse en provenance de Belgique reste soumis à l’obligation de remplir le Formulaire de Localisation des Passagers (FSC), Flamandes et Flamands compris, rappellent les Affaires étrangères. Sur cette base, il sera déterminé si vous devez être mis en quarantaine ou non.