17.500 effets indésirables signalés après l’administration d’un vaccin contre la Covid-19

17.500 effets indésirables signalés après l’administration d’un vaccin contre la Covid-19
Ph. AFP

Ces chiffres concernent la période allant jusqu’au 8 juin inclus, date à laquelle 5.096.646 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus.

Sur les 17.524 rapports, 5.611 ont été enregistrés dans la base de données européenne de pharmacovigilance Eudravigilance. Les personnes se sont plaintes, dans la majorité cas, des symptômes suivants : fièvre, douleurs musculaires, sensation de malaise et réactions au point d’injection. « Ces réactions sont normales et indiquent une activation du système immunitaire. Elles disparaissent généralement après quelques jours », indique l’AFMPS.

Avec les vaccins à ARNm (Pfizer/BioNTech et Moderna), ces effets indésirables ont été plus fréquemment signalés après l’administration de la deuxième dose, tandis qu’avec Vaxzevria (AstraZeneca), ils ont été plus fréquemment signalés avec la première dose.

L’AFMPS a classé 3.777 signalements comme étant « graves », en raison d’une incapacité de travail temporaire ou de l’impossibilité de quitter la maison. Cent cinquante-six cas ont entraîné des décès, dont trois sont considérés comme probablement liés au vaccin. Deux personnes sont mortes après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca, tandis qu’une personne est décédée après une injection du vaccin Johnson & Johnson.

Les effets indésirables peuvent être rapportés en ligne via le formulaire www.notifieruneffetindesirable.be