Sorties BD: «A pleines mains», un tome 2 pour «Bonbon Super» et le retour de la BD culte Mutafukaz

Sorties BD: «A pleines mains», un tome 2 pour «Bonbon Super» et le retour de la BD culte Mutafukaz

« À pleines mains »

Attention, voici un ovni du 9e art à ne pas mettre entre toutes les mains ! Pablo est un puceau trentenaire, adepte des plaisirs solitaires. Ses parents croient qu’il est libraire mais il est réalité à la tête d’un sex-shop. Enfin, il était. Les affaires ne vont pas bien et Pablo est contraint de retourner vivre chez ses parents. Heureusement, il a de la suite dans les idées et il va fonder APM, une entreprise qui offre un service haut de gamme un peu spécial, en créant des « espaces à branlette » personnalisés. Cette entreprise redonne vie aux souvenirs des adultes qui rêvent de retrouver leur jeunesse, en recréant leur chambre d’ado par exemple. Avec ce projet, Pablo pourrait enfin trouver un sens à son existence. C’est drôle, décalé, coloré et joliment dessiné. Si vous n’avez rien contre l’idée d’apercevoir quelques paires de seins, de fesses et des pénis de toutes les tailles et les couleurs, « A pleines mains » est un album rafraîchissant à découvrir de toute urgence.

« À pleines mains », de Safieddine, Cadène et Thyss, éditions Dargaud, 160 pages, 19,99 €

« Bonbon Super »

Fin 2019, nous étions tombés sous le charme du premier tome de « Bonbon Super ». Cet album écrit et dessiné par Saïd Sassine était un véritable délice, doux et coloré comme les meilleurs bonbons de notre enfance. Un peu plus de deux ans plus tard, « Bonbon Super » est de retour. On retrouve avec plaisir l’univers original créé par l’artiste d’origine libanaise : des personnages hauts en couleurs, des monstres mignons à souhait et un album rempli de nostalgie qui rappelle les dessins animés, souvent japonais, de la fin des années 1980 et du début des années 1990. Pourtant, avec ce nouveau tome, la magie a un peu plus de mal à prendre. Il est plus sombre. D’ailleurs, plus de la moitié de l’album est imprimée sur des pages entièrement noires. Notez aussi que la lecture du premier tome est quasiement indispensable pour comprendre l’histoire et (re)plonger dans cet univers, surprenant et attachant.

« Bonbon Super – t.2 : Un pour tous et tous pour Pistache », de Saïd Sassine, éditions Glénat, 96 pages, 15,5 €

« MFK 2 »

Imaginé par Guillaume Renard, aka Run, il y a un peu plus de 15 ans, Mutafukaz est devenu un véritable phénomène dans le monde l’édition, et pas seulement. En 2017, l’univers et les « charmants » personnages de l’artiste français ont pris vie dans un film d’animation, actuellement disponible sur Netflix. Avec le premier tome (sur trois) de Mutafukaz 2, c’est une nouvelle ère qui commence. Et bonne nouvelle pour les novices, ils peuvent totalement rejoindre le train en marche et découvrir Mutafukaz avec cet album. L’aventure débute là où le film s’arrête. Toujours à Dark Meat City, une ville californienne fictive, Vinz et Angelino mènent une vie paisible. Enfin, pas pour longtemps. Rapidement, le duo va devoir fuir et voyager à bord d’un camping-car. « Mutafukaz 2 » est une petite pépite. L’univers imaginé par Run est d’une grande richesse et le dessin, tout simplement magnifique. Ce n’est pas pour les enfants. C’est violent, parfois grossier, et il y a un peu de nudité. Mais c’est surtout rempli de bonnes idées. Les fausses publicités qui se retrouvent dans l’album sont excellentes. Et les thèmes abordés, comme la désinformation sur les réseaux sociaux ou encore les dérives sectaires, sont sérieux et d’actualité.

« MFK 2 », de Run, Label 619, éditions Rue de Sèvres, 144 pages, 16,9 €