Sorties BD: «Papa Situations», «47 Cordes», «Blake et Mortimer: Le Dernier Espadon»

Sorties BD: «Papa Situations», «47 Cordes», «Blake et Mortimer: Le Dernier Espadon»
Ph. T. Wallemacq

« Papa Situations »

Si vous n’avez jamais entendu parler de Lena Situations, c’est probablement que vous avez passé ces dernières années dans une grotte, ou du moins loin d’Internet et des médias. Cette sympathique jeune femme de 24 ans est suivie par 3,4 millions d’abonnés sur Instagram et 2,13 millions sur YouTube. Sorti l’an dernier, son livre de développement personnel a fait un carton en librairies puisqu’il s’est vendu à près de 400.000 exemplaires. Alors quand on voit débarquer une BD signée du père de Léna et intitulée « Papa Situations », on a d’abord été un peu perplexes. S’agit-il d’un père qui veut sa part du gâteau et surfer sur le succès de sa fille ? Mais rapidement, nous avons été rassurés et nous avons compris que ce n’était pas le cas. Notamment parce que Karim Mahfouf est lui-même dessinateur et scénariste de longue date. Dans « Papa Situations », il revient avec bienveillance et humour sur l’enfance de sa fille. Il aborde aussi de manière globale les débuts de YouTube et la naissance des premiers youtubeurs. Enfin, il livre la manière dont il a vécu, en tant que père, l’ascension de Lena. C’est léger et sympathique. On se demande juste à qui s’adresse vraiment cet album. Au final, il est fort probable qu’elle s’adresse plutôt à ceux qu’il appelle dans l’ouvrage ses « amis grisonnants », c’est-à-dire aux parents qui voudraient mieux comprendre le « youtube game ».

« Papa Situations », de Karim Mahfouf, éditions Dupuis, 128 pages, 15 €

« 47 Cordes »

Attention, voici l’un de nos premiers coups de cœur de cette fin d’année. Il s’appelle « 47 cordes », il est signé Timothé Le Boucher et il fait près de 400 pages. Ça raconte l’histoire d’Ambroise. Ce jeune homme est harpiste, c’est-à-dire qu’il joue de la harpe. Dans le cadre d’un nouveau boulot, il vient d’emménager dans une nouvelle région, en bord de mer. Alors qu’il se baignait, il tombe sur une riche femme à la chevelure rouge qui lui propose un marché : elle lui paye un nouveau PC et un échange, il lui appartient jusqu’à minuit. Cette étrange rencontre est la première d’une longue série. En effet, Ambroise n’a jamais autant séduit et attiré la gent féminine. Le jeune homme ne le sait pas encore mais c’est une métamorphe qui est tombée amoureuse de lui. Elle est capable de changer de forme et de visage à volonté, d’incarner autant de personnages qu’elle le souhaite, et surtout, elle est prête à tour pour le conquérir. « 47 cordes » est un récit captivant, magnifiquement dessiné et mis en couleur. On y retrouve de la sensualité, de la manipulation, de la sorcellerie et beaucoup de mystère. À découvrir d’urgence !

« 47 Cordes », de Timothé Le Boucher, éditions Glénat, 384 pages, 25 €

« Le Dernier Espadon »

Cette année, Blake et Mortimer ont fêté leur 75e anniversaire. Depuis le décès de leur créateur, l’auteur bruxellois Edgar P. Jacobs, en 1987, plusieurs scénaristes et dessinateurs ont poursuivi les aventures de ce duo mythique. « Le Dernier Espadon » est ainsi déjà le 28e tome de Blake et Mortimer. Un habitué de longue date, Jean Van Hamme, est au scénario, tandis qu’il s’agit du troisième album dessiné par le duo formé par Peter van Dongen et Teun Berserik, tous les deux Néerlandais. Une chose est sûre : avec eux, Blake et Mortimer sont entre de bonnes mains ! Cette aventure se déroule en 1948 à la sortie de la Deuxième Guerre mondiale. Mortimer doit se rendre dans une base secrète au Pakistan pour empêcher que certaines nations mal intentionnées s’emparent de cinq avions surpuissants rescapés de la guerre : les Espadons. Suite de la première aventure de Blake et Mortimer, « Le Secret de l’Espadon », parue entre 1946 et 1949, « Le Dernier Espadon » boucle la boucle et constitue un très bel hommage pour les 75 ans de la série. C’est une aventure passionnante, très dense, qui colle parfaitement à l’esprit de Jacobs, aussi bien dans le scénario que dans les somptueux dessins, et qui perpétue une œuvre indémodable.

« Blake et Mortimer – t.25 : Le Dernier Espadon », de Van Hamme, Berserik et van Dongen, éditions Dargaud, 64 pages, 15,95 €