Sorties BD: «Les Tuniques Bleues», «Michel Vaillant» et «Fantomar»

Sorties BD: «Les Tuniques Bleues», «Michel Vaillant» et «Fantomar»
Ph. T. Wallemacq

« Les Tuniques Bleues »

Raoul Cauvin nous a quittés le 19 août dernier à l’âge de 82 ans. Ce géant de la BD belge a créé et scénarisé des sagas qui ont traversé les décennies et marquées plusieurs générations : « L’Agent 212 », « Cedric », « Cupidon », « Pierre Tombal » ou encore « Les Femmes en blanc ». L’un de ses plus grands succès reste « Les Tuniques Bleues », une saga lancée en 1968 et dont plus de 20 millions d’albums ont été vendus dans le monde. Dans chacun des 64 albums des « Tuniques Bleues », Cauvin illustre, avec humour, un aspect de la Guerre de Sécession. En 2019, il avait annoncé arrêter l’écriture des scénarios de la série. Sorti aux éditions Dupuis le 15 octobre dernier, « Où est donc arabesque ? » est le 64e et ultime album des « Tuniques Bleues » écrit par Cauvin. Dans cette aventure, Blutch va tout faire pour retrouver Arabesque, sa précieuse jument qui a été réquisitionnée par une autre unité. On ne peut être qu’ému en sachant qu’il s’agira du dernier album scénarisé par Cauvin, mais aussi tellement reconnaissant de nous avoir embarqués avec lui, pendant plus de 60 ans, dans toutes ces aventures. Merci Raoul Cauvin. Vous allez nous manquer.

A post shared by Éditions Dupuis BD (@dupuis_bd)

« Les Tuniques Bleues – t.64 : Où est donc Arabesques ? », de Lambil et Cauvin, éditions Dupuis, 48 pages, 10,95 €

« Michel Vaillant »

Neuf mois après la sortie de « Duels », album dans lequel il participait à une saison de WRC, Michel Vaillant est déjà de retour. Dans ce dixième tome de la saison 2, le pilote s’attaque pour la première fois au Pikes Peak. Cette course de côte bien connue des amateurs d’automobile se déroule chaque été depuis 1916 sur la montagne du même nom au Colorado. Le Pikes Peak, c’est 20 km, plus de 150 virages, des ravins et des rochers, et une arrivée à plus de 4.000 mètres d’altitude. À la recherche d’une course qui existe toujours et que Vaillante n’a jamais gagnée, Michel Vaillant et son équipe se lancent dans le défi fou du Pikes Peak. Évidemment, le parcours sera semé d’embûches. Ce nouveau tome mélange à nouveau habillement la réalité et la fiction. On retrouve ainsi des marques et des pilotes connus mais aussi par exemple le circuit Jules Tacheny à Mettet. Les années passent et les aventures de Michel Vaillant arrivent à rester toujours aussi passionnantes. Un must indémodable pour les amateurs de bande dessinée et d’automobile !

« Michel Vaillant – t.10 Pikes Peak », de Lapière, Benéteau et Dutreuil, éditions Graton, 56 pages, 15,95 €

« Fantomar »

Un nouveau héros débarque. Il s’appelle Fantomar et il est surnommé le fils de la jungle, même si de son propre aveu il est avant tout le fils d’une danseuse exotique et d’un marin alcoolique. Physiquement, c’est un mélange entre Monsieur Propre et le personnage des chewing-gums Malabar. Un grand gaillard, pas très catholique, d’1m96 et de 113 kilos. Féru de culturisme, il utilise ses muscles pour faire régner l’ordre et la justice sur l’île exotique d’Octavia. Il n’a pas sa langue dans sa poche. Mes premières cases annoncent directement la couleur lorsqu’il évoque devant un enfant les caresses aux testicules prodiguées à un missionnaire avec une plume d’autruche. Cet album est une compilation de courtes aventures de quatre pages, parfois un peu plus, où ce malabar est confronté à des femmes araignées, des crocotigres et à d’autres créatures étranges. Jamais sérieux, souvent drôle et toujours déjanté, voici le programme de ce premier album de Fantomar !

« Fantomar, le fils de la jungle », de GAD, éditions Fluide Glacial, 56 pages, 12,9 €