Sorties BD: Le nouveau Titeuf, Happy End et Alerte 5

Sorties BD: Le nouveau Titeuf, Happy End et Alerte 5

La grande aventure de Titeuf

Les années passent et lui, il ne change pas, ou presque ! En ce mois de juin, après avoir été vendu à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde et traduit en 25 langues, Titeuf est de retour avec le 17e tome de ses aventures. Le dépaysement est au programme puisque, et c’est bientôt de saison, Titeuf et son pote Manu ne sont pas sur les bancs de l’école mais ils partent en colonie de vacances. Ces préadolescents se sont bien fait avoir par les parents puisque, comme il n’y avait plus de place dans la « colo jeux vidéo », ils se retrouvent dans une colo écolo au camp du Bois des ours. Au programme : des randonnées, des activités ludo-éducatives en pleine nature et la découverte de la faune et de la flore sauvage. Enfin, ça, c’est sur le papier. À travers les yeux et les mains de Zep, on vit le point de vue de Titeuf : ses nouvelles rencontres, cette monitrice dont il tombe amoureux, mais aussi les toilettes sèches et les joies du camping en pleine nature. Près de 30 ans après le « Dieu, le Sexe et les Bretelles », Titeuf n’a rien perdu de son charme et Zep montre qu’il arrive toujours à se renouveler et à être dans l’ère du temps. « La grande aventure » s’adresse aussi bien aux ados, devenus grands aujourd’hui, qui lisaient Titeuf à ses débuts, qu’aux petits et aux grands qui ont rejoint cette grande aventure en cours de route.

« Titeuf – t.17 : La grande aventure », de Zep, éditions Glénat, 64 pages, 10,95 €

La grande panne avec Happy End

Imaginez un monde où, du jour au lendemain, il n’y a plus de pétrole, où toutes les banques font faillites et où la société s’effondre. C’est ce que va vivre Mollie. Cette adolescente de 14 ans avait beau prévenir ses parents que ce jour allait arriver, personne ne l’écoutait. Mais cette fois, ça y est. Les magasins sont pillés et le chaos règne dans les rues. La famille de Mollie décide alors de quitter la ville pour aller se réfugier chez Oscar, un vieux monsieur un peu fou qui habite dans un château isolé à la campagne. Le sujet est dans l’ère du temps. En voyant certaines scènes de l’album, il est d’ailleurs difficile de ne pas repenser à ce qu’il s’est passé dans les supermarchés, l’an passé, à l’annonce du premier confinement. Mais « Happy End » n’est pas un récit pessimiste. Au contraire, en partant de la collapsologie et d’une ambiance de fin du monde, Olivier Jouvray emmène les jeunes lecteurs dans une grande aventure familiale. Ici pas de zombies ou de mutants, le danger vient des humains. Mollie, sa famille et leurs amis devront faire preuve d’entraide et de solidarité pour s’en sortir. Un premier tome prometteur qui annonce une saga qu’il faudra tenir à l’œil !

« Happy End – t.1 : La grande panne », de Jouvray et Jurdic, éditions Le Lombard, 64 pages, 14,75 €

Alerte 5 de Max de Radiguès

À l’heure où Thomas Pesquet est avec ses petits camarades à 400 km au-dessus de nos têtes dans l’ISS et où Elon Musk espère envoyer des volontaires sur Mars d’ici 2026, le Belge Max de Radiguès sort une aventure spatiale totalement déjantée. Après qu’une supposée attaque terroriste ait visé une fusée qui devait rejoindre la station spatiale internationale avec trois astronautes à bord, la Nasa décide de geler toutes les opérations en cours et de passer au niveau alerte 5. Une tuile pour les cinq astronautes qui se trouvaient dans la base d’exploration martienne… Loin du niveau de rigueur de nos astronautes, coupés du monde, ils devront apprendre à cohabiter. Au programme : Sexe, mensonges et rencontre du troisième type ! Emmené par l’astronaute belgo-marocain Amir, ce huis clos spatial et humoristique en noir et blanc a un petit goût du confinement que nous venons tous de vivre !

« Alerte 5 », de Max de Radiguès, éditions Casterman, 192 pages, 15 €