Sorties BD: «Ladies with Guns», «La ligue des chats» et «U4»

Sorties BD: «Ladies with Guns», «La ligue des chats» et «U4»
Ph. T. Wallemacq

« Ladies with Guns »

On commence par un étonnant western au féminin. « Ladies with Guns » est le nouveau projet du scénariste Olivier Bocquet et de la dessinatrice Anlor. C’est l’histoire de cinq femmes très différentes qui se retrouvent embarquées dans une aventure commune. Il y a Abigail, une jeune esclave noire mystérieusement enfermée dans une cage en fer, Kathleen, une Anglaise qui vient de perdre son mari dans une attaque, Chumani, une Améridienne, seule survivante du massacre de sa tribu, Daisy, une ancienne institutrice au caractère bien trempé, et enfin Cassie, une « pourvoyeuse de plaisirs ». Ce premier tome permet de faire connaissance avec ces cinq personnages et nous éclaire sur leur passé. Intriguant, parfois marrant, souvent très violent, « Ladies with Guns » inaugure une grande aventure qui s’annonce originale et riche en rebondissements.

« Ladies with Guns – t.1 », de Bocquet, Anlor et De Cock, éditions Dargaud, 64 pages, 16 €

« La ligue des chats contre l’humain écolo »

Et si on commençait plutôt l’année avec des chats ? Si le comportement de ces félins domestiques vous fascine et vous amuse, vous allez être servi ! Après sa série d’albums sur la transition écologique et zéro déchet de sa famille, Bénédicte Moret revient avec un album humoristique dédié aux chats. Enfin, pas à tous les chats, à Pascal et à Michel, les deux pachas de la maison. Et il est également question d’écologie puisque les deux animaux vont faire la révolution après que leur maîtresse ait décidé de leur donner des croquettes bio. Au-delà de ce fil rouge écologique, « La ligue des chats » dépeint surtout avec humour le comportement quotidien de nos amis les chats. Si vous avez un chat à la maison, il est fort probable que vous retrouviez la patte de Pascal ou de Michel dans ses comportements !

« La ligue des chats contre l’humain écolo », de Bénédicte Moret, éditions Le Lombard, 120 pages, 12,45 €

« U4 »

Imaginez un monde où la civilisation s’est écroulée suite à l’apparition d’un effroyable virus et où seuls les ados ont survécu et résisté. Le pitch vous dit quelque chose ? C’est normal tant les récits mettant en scène des adolescents dans un monde post-apocalyptique se sont multipliés durant la dernière décennie. Pourtant U4 a ce petit supplément qui fait qu’il mérite le coup d’œil. En effet, c’est un véritable concept qui se cache derrière cette saga librement inspirée du roman éponyme de Vincent Villeminot. Quatre albums viennent de sortir simultanément chez Dupuis. Chacun est centré sur un ado : Koridwen, Jules, Stéphane et Yannis. Tous ces albums se lisent indépendamment et dans l’ordre de votre choix. Ils ne se connaissent pas mais à la fin ils se rendent toutes et tous au même rendez-vous donné à Paris par un certain Khronos. D’ailleurs un cinquième et dernier tome à paraître, « U4 Khronos », reliera tous les fils de ce récit. Le scénario est bien ficelé, c’est joliment dessiné et c’est la bonne surprise de ce début d’année.

« U4 », de Huelva, Renders et Lapière, éditions Dupuis, 144 pages, 14,5 €