Zara accusé d'avoir volé les dessins d'une illustratrice

Zara accusé d'avoir volé les dessins d'une illustratrice

L'illustratrice californienne Tuesday Bassen accuse Zara de lui avoir volé ses dessins. En constant que plusieurs de ses créations avaient été reprises, sans autorisation, sur des vêtements de la marque espagnole, son avocat a pris contact avec Zara. Dans une lettre de réponse, la firme a réfuté les accusations en estimant qu'il y avait « l'absence d'un style manifestement distinctif » dans les créations de la jeune femme.

https://twitter.com/tuesdaybassen/status/756238814058872832

Pour se faire entendre, Tuesday Bassen s'est tournée vers les réseaux sociaux. Sur ses comptes Twitter et Instagram, la jeune femme a exposé ses illustrations et les a comparées aux « copies » de Zara. Devant le soutien exprimé par des milliers d'Internautes, mais également par celui d'autres artistes accusant également Zara de plagiat, l'illustratrice ne compte pas s'arrêter là.

La jeune femme basée à Los Angeles espère porter l'affaire devant le tribunal. Mais cette démarche risque de lui coûter cher. « Rien que cette lettre d'avocat m'a coûté 2.000 dollars. C'est nul et c'est très décourageant d'avoir à perdre tout mon argent pour défendre ce qui m'appartient légalement », écrit Tuesday Bassen.

Zara est habitué aux polémiques. En 2014, l'enseigne avait fait scandale en commercialisant un t-shirt avec le slogan « White is the new Black ». Quelques jours plus tard, Zara retirait de la vente un pull rayé orné d'une étoile jaune rappelant l'étoile que les Juifs devaient porter pendant la Seconde guerre mondiale.

Ph. Twitter