Votre consentement compte pour le partage de vos données médicales

Votre consentement compte pour le partage de vos données médicales

Savez-vous si un spécialiste que vous allez voir pour la première fois aura accès à votre dossier de santé ? Non. Vous n'êtes pas seul(e).

Selon une enquête menée par Test-Achats auprès de 1.086 Belges, une personne sur trois (36%) ne sait si elle a donné son consentement au partage de ses données médicales via un des réseaux officiels organisés par les autorités publiques. Bruxelles et la Wallonie ont développé leur plateforme, le Réseau Santé Bruxellois (RSB) et le Réseau Santé Wallon (RSW).

Les membres de ces réseaux -médecins, hôpitaux, pharmaciens, kinésithérapeutes, etc.- peuvent consulter vos documents de santé dans la base de données en ligne.

Vous décidez

Mais vous quel est l'accès auquel vous avez droit ? Voici trois conseils donnés par l'organisation de protection des consommateurs.

  1. Vérifiez si vous avez bien donné votre consentement aux partages de données. Avec votre carte d'identité électronique, connectez-vous sur le site fédéral patientconsent.be. Vous pouvez y donner votre consentement au partages de vos données médicales ou le retirer.
  2. Consultez vos données médicales personnelles. Vous en avez le droit et cela se fait soit sur le RSB (reseausantebruxellois.be) pour les résidents de la Région-capitale soit sur son pendant wallon (reseausantewallon.be). Vous y découvrirez la liste des documents auxquels les membres de chaque réseau ont accès. Malheureusement, déplore Test-Achats, il n'est pas possible à Bruxelles de consulter le contenu de ces documents.
  3. Insistez pour avoir votre mot à dire sur le partage de vos données médicales. Cet accès facilite grandement le travail des médecins et des hôpitaux. Mais, vous restez maître. Tous les médecins ne mettent pas toutes les données à disposition. Vous pouvez donc convenir avec votre intervenant quels sont les éléments essentiels à partager avec d'autres prestataires de soins. Test-Achats rappelle que vous pouvez vous-même sur les sites des deux réseaux précités limiter l'accès à votre dossier. Cela peut s'avérer nécessaire quand vous avez eu une mauvaise expérience avec un praticien.

Qui a accès?

Actuellement les réseaux mis en place sont accessibles principalement aux médecins, aux pharmaciens et aux infirmiers à domicile. Les généralistes bruxellois mettent un dossier résumé à disposition. Pour les pharmaciens, il s'agit d'un Dossier Pharmaceutique Partagé qui reprend les médicaments achetés dans l'année écoulée.

Plus d'informations sur www.test-achats.be/dossiermedical