Voici les discours tenus par nos politiques à l'entrée du Codeco

Voici les discours tenus par nos politiques à l'entrée du Codeco

Ce vendredi, un Codeco se tient au Palais d'Egmont pour décider du sort de l'horeca, mais aussi pour établir les modalités de la rentrée et pour voir ce qui peut être fait pour les métiers de contacts, pour les magasins et voyages non-essentiels, voire pour le secteur culturel, comme nous vous l'expliquions ce matin.

Alexander De Croo devra mettre d'accord l'intégralité des personnes présentes à la table des négociations, ce qui risque de ne pas être chose aisée.

Différents discours

D'entrée de jeu, le ministre Ecolo de la Mobilité George Gilkinet indiquait: "Ce qui est important, c'est de tenir les engagements et de donner des perspectives, et de passer d'une gestion de crise à une gestion du risque. En termes de santé de mentale, les gens ont besoin de se revoir. Il y a des personnes des secteurs économiques qui ont besoin de travailler, le secteur culturel qui a besoin de perspective. En tant que membre de ce comité de concertation, je veux donner ces perspectives, notamment en termes de santé mentale. On a besoin de respirer comme jamais."

Le président du MR Georges-Louis Bouchez a, quant à lui, taclé sur Twitter ceux qui tiennent un double discours, en indiquant que les mesures à prendre semblaient claires: "Quand je vois tout ce qui a été dit, l'issue du comité de concertation devrait être évidente. Mais pour cela, il faut que tout le monde dise la même chose à la table qu'en dehors. Même ceux qui m'ont critiqué pour exactement les mêmes propos il y a quelques semaines."

Du côté flamand, jan Jambon a estimé qu'il était nécessaire d'ouvrir les terrasses comme promis, et ce partout dans le pays: "Les terrasses doivent pouvoir être ouvertes le 1er mai. Nous avons dit que le 1er mai, le secteur de la restauration ouvrirait, donc pour moi, c'est définitivement toutes les terrasses. Je constate qu'en Wallonie, les présidents de parti lancent également un appel en ce sens, j'espère donc que le même soutien sera apporté dans un avenir proche."

Que disent les experts?

Chez les experts, on souffle le chaud et le froid tant la situation épidémiologique est difficile à lire. "Avec ces chiffres, nous ne pouvons en théorie pas assouplir. Néanmoins, le seuil de tolérance de la population commence à être dépassé et il est normal de prendre des nouvelles mesures pour les activités en extérieur. La réalité épidémiologique n'est pas toujours celle de la vraie vie", a indiqué Marc Van Ranst.

Même son de cloche du côté de Yves Coppieters, qui a indiqué sur Twitter: "Le Codeco devra tenir compte d'une perception du risque qui diminue dans la population, d'une perte de motivation des mesures prises (efficacité, perspectives et issues) et d'un découragement réel. L'adhésion future passe par des mesures adaptées à ce nouveau contexte de crise."

La conférence de presse d'Alexander De Croo mettra fin au suspense dans l'après-midi.

Lire aussi: Paul Magnette plaide pour une réouverture de tout l'horeca début mai