Voici comment la pandémie a impacté notre sommeil depuis un an

Voici comment la pandémie a impacté notre sommeil depuis un an

Dans quelle mesure la Covid-19 a-t-elle impacté le sommeil des hommes et des femmes à travers le monde ?
On note un fort impact lié au brutal changement des conditions de vie associant des troubles du rythme veille-sommeil et des troubles du sommeil par un stress aigu.

Quelles sont les populations les plus touchées ? 
Les jeunes sont plus impactés car leurs conditions de vie, notamment leur vie relationnelle, sont profondément modifiées par le confinement. Les femmes le sont également car elles doivent gérer une nouvelle organisation du foyer. On peut également parler des populations à faible niveau de revenu du fait de leurs conditions de logement et de leurs problèmes financiers.

En quoi la pandémie est-elle responsable de l'apparition ou de l'aggravation de ces troubles ?
Elle en est responsable par le stress qu'elle induit, notamment la peur de tomber malade, mais aussi par les mesures sociales prises et par le climat d'incertitude qui pèse sur ces populations depuis des mois.

Des études ont montré que les hommes et les femmes dormaient plus depuis le début de la pandémie. Mais est-ce que cela signifie forcément qu'ils dorment mieux ? 
Malheureusement non, car il ont eu tendance à décaler leurs heures de coucher et de lever donc il font moins de sommeil lent et profond, et leur sommeil est plus fragmenté par les éveils nocturnes.

Peut-on mesurer l'impact de cette période sur la santé de la population à long terme ?
On peut espérer que ces troubles vont générer une meilleure gestion du rythme veille-sommeil par la population et une plus grande considération du sommeil par les institutions. D'une façon générale, l'humain a de grandes capacités d'adaptation.

Une fois la pandémie terminée, ces troubles disparaîtront-ils "automatiquement" ?
Non. Comme après chaque crise, des processus d'adaptation vont se mettre en place pour améliorer progressivement les troubles apparus.

Est-ce que ces difficultés liées au sommeil peuvent accentuer certains troubles psychologiques survenus avant ou pendant la pandémie ?
Oui, tout à fait. D'une façon générale, tous les troubles du sommeil accentuent les troubles psychologiques.

Quels gestes simples pourraient aider à mieux dormir ? 
En gérant mieux son sommeil; ce qui passe par une meilleure connaissance du sommeil, de ses besoins de sommeil et par une bonne gestion du rythme veille-sommeil. Grâce à cela, meilleure sera votre journée, et meilleure sera votre nuit. Le public peut également consulter le site de l'INSV* qui met à disposition plusieurs recommandations, notamment dans la rubrique "Sommeil & Covid-19".

Lire aussi: La pandémie a un impact considérable sur le sommeil des Belges