VIDEO. Il minimise les dangers de la Covid puis change d'avis après avoir été infecté

VIDEO. Il minimise les dangers de la Covid puis change d'avis après avoir été infecté

Il s'appelle Anil Gharmalkar et à 41 ans. Au début de la pandémie de Covid-19, cet Américain minimisait les dangers du virus. Pendant longtemps, il a insisté pour dire qu'il n'attraperait jamais le virus et que s'il l'attrapait, il n'aurait que des effets secondaires très mineurs.

Sauf que M. Gharmalkar a fini par attraper le virus. S'il est aujourd'hui guéri, il a tout de même été placé sous ventilation artificielle et a dû subir une trachéotomie. "C'était ridicule et inexcusable", confie le principal intéressé au Kansas City Star. "J'avais une bonne amie qui travaillait aux soins intensifs à New York donc je savais ce qu'il se passait là-bas. Mas j'étais convaincu que je ne tomberais pas malade, que le virus ne m'affecterait pas".

Une grippe potentiellement mortelle

Depuis qu'il est sorti de l'hôpital, celui qui est chauffeur de poids lourd s'efforce à sensibiliser autour de lui sur le danger que représente le coronavirus. Il vit désormais dans une "bulle" composée de sa femme et de ses deux filles, qui n'ont pas contracté le virus. "Nous portons tous le masque quand on entre en contact avec quelqu'un".

Surtout que, s'il est guéri, M. Gharmalkar est toujours très affaibli. Il est notamment fatigué et a des difficultés pour respirer. Il respire également toujours via un tube implanté dans sa gorge après une complication liée à la trachéotomie. Selon ses médecins, il pourrait d'ailleurs "ne pas avoir la force de résister à une simple grippe".