VIDEO. Elle appelle la police et dénonce une fausse agression par un Afro-Américain

VIDEO. Elle appelle la police et dénonce une fausse agression par un Afro-Américain

Les faits se sont produits lundi matin dans Central Park, au cœur de New York. Christian Cooper, un ornithologue amateur, faisait une promenade pour observer les oiseaux. Il a croisé la route d'une jeune femme qui promenait son chien sans le tenir en laisse, comme c'est pourtant obligatoire à cet endroit. Christian Cooper lui a alors demandé de tenir son chien. Face au refus de la femme, il a commencé à la filmer.

https://twitter.com/melodyMcooper/status/1264965252866641920

Visiblement mécontente d'être filmée, elle commence alors à menacer d'appeler la police. «Je vais appeler la police et dire qu'un Afro-Américain menace ma vie», dit-elle, sortant rapidement son téléphone. De nombreux Noirs américains critiquent désormais la police, qui a commis diverses bavures, comme avec la mort en début de semaine de George Floyd.

"Un Afro-Américain me menace"

La femme est rapidement en contact avec la police, alors que Christian Cooper lui demande poliment de ne pas s'approcher de lui, probablement en référence à l'épidémie de Covid-19. «Je suis sur la promenade et il y a un homme, un Afro-Américain qui m'enregistre et nous menace moi et mon chien», se plaint-elle, contre toute évidence. Elle se met ensuite à crier pour accentuer son état de panique auprès des services de secours.

La vidéo de la fausse dénonciation a été publiée par la sœur de l'ornithologue. Elle appelle la femme «Karen», un surnom donné aux femmes blanches qui dénoncent de fausses infractions soi-disant commises par des hommes noirs.

La jeune femme a depuis présenté ses excuses, assurant avoir «eu peur». Le maire de la ville, Bill De Blasio, a fait part de sa colère. «L'incident de Central Parkest du rascisme pur et simple. Elle a appelé la police parce que c'était un homme noir. Alors qu'elle était celle qui ne respectait pas les règles. Elle a décidé que c'était un criminel, et nous savons pourquoi. Ce genre de comportement haineux n'a pas sa place dans notre ville», estime-t-il.

https://twitter.com/NYCMayor/status/1265265665755230209

La fausse dénonciatrice a été licenciée par son employeur, inquiet de la mauvaise publicité que pourrait lui faire cet événement. «Suite à notre enquête interne sur l'incident de Central Park hier, nous avons décidé de licencier l'employé impliqué. Nous ne tolérons aucune forme de racisme», annonce-t-il sur Twitter.

https://twitter.com/FTI_US/status/1265348185201008641