Vianney ne se soucie pas des haters, mais s'inquiète pour ses proches

Vianney ne se soucie pas des haters, mais s'inquiète pour ses proches

Vianney a livré une interview au magazine "Psychologies" dans lequel il est notamment revenu sur sa participation en tant que coach à l'émission "the Voice France". Il s'agit de la première saison du chanteur sur un siège de coach, un rôle qui lui vaut un paquet de critiques.

"Depuis que j'ai rejoint le jury de The Voice, j'ai droit à des déferlements de haine sur Twitter. Ce que les gens ne savent pas, c'est qu'à la télé, je me censure. En vrai, je suis pire", s'amuse le Français. Il précise qu'il est obligé de couper ses réseaux sociaux le week-end, pour ne pas être inondé par les messages de haine.

S'il ne s'en soucie guère, le chanteur explique tout de même que sa famille et ses amis sont touchés par ces propos: "Je n'ai jamais prêté attention aux vents contraires, et en cas de coup dur, je sais que je peux tenir. Ça blesse mes proches, mon équipe. Moi, pas. J'ai décidé que je n'en avais rien à faire. C'est comme si la vie me glissait dessus: j'ai du mal à me rappeler de moments où je n'étais pas bien. Ou alors, ils n'ont pas duré: quand quelque chose ne va pas, je change de cap. Je me suis toujours donné cette liberté: dire stop, penser à moi, réorienter."

Lire aussi: The Voice truquée?? Les coachs répondent aux accusations de triche