Van Eyck en majesté

Van Eyck en majesté

"13 des 23 Van Eyck connus à travers le monde seront exposés, dont les volets extérieurs de «L'Agneau mystique. Plusieurs autres tableaux n'ont pas pu être transportés en raison de leur fragilité, ce qui fait de cette exposition un rendez-vous vraiment unique au monde", expliquent les organisateurs.

L'oeuvre "Saint François recevant les stigmates" (vers 1430-1435) de la Galleria Sabauda de Turin avait également été confirmée en prêt à la dernière minute. Une deuxième version du tableau, conservée au Philadelphia Museum of Art, est elle aussi présentée.

Les deux œuvres sont presque des copies exactes, mais la version de Philadelphie est peinte sur vélin, plutôt que directement sur panneau, et est beaucoup plus petite que son homologue de Turin. "Ce sera une occasion unique d'admirer les deux œuvres côte à côte", se réjouit le MSK.

Le retour de l'Agneau mystique

Belga / Kenzo Tribouillard

L'Agneau mystique, chef d'oeuvre des frères Van Eyck, dont la méticuleuse rénovation vient de se terminer, a été dévoilé en la cathédrale Saint-Bavon de Gand. Zuhal Demir (N-VA), ministre flamande en charge du Tourisme, a salué "l'attitude fière et consciente de sa valeur" du maître.

Le travail réalisé à l'Institut royal du patrimoine artistique (IRPA), sous la direction de la restauratrice Hélène Dubois, a été unanimement salué. L'oeuvre a été débarrassée d'une couche brune et de surpeintures, ce qui redonne à l'agneau, au centre, un nouveau regard perçant.

"Le travail de restauration, entamé en 2012, fut une aventure passionnante", a expliqué Ludo Collin de la cathédrale Saint-Bavon.