Vacances: un été sur les sommets sans trop se fatiguer

Vacances: un été sur les sommets sans trop se fatiguer

Des solutions reposantes…

L'Aiguille du Midi (Chamonix)

C'est la meilleure solution pour monter au plus haut et partager quelques instants des sorties des alpinistes. Avec ses 3.842 mètres d'altitude, l'Aiguille du Midi, à Chamonix, est un des sommets du massif du Mont Blanc. Deux téléphériques permettent de s'y rendre en quelques minutes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Impressive and cloudy view of one of the ridges reaching the Aiguille du Midi #mountains #alpinism #SavoieMontBlanc #hiking #outdoor #AiguilleDuMidi #chamonix #Alps

Une publication partagée par Camille Goret (@camille_goret) le

Perchées dans le ciel, de larges plateformes accueillent les visiteurs. Ils y découvrent une exposition sur les activités de la haute montagne, et plusieurs terrasses pour contempler les sommets avoisinants ou la vallée. Le «pas dans le vide», une cabine en plexiglas, permet de surplomber une face vertigineuses de plusieurs centaines de mètres de haut.

Quelques bars et restaurants sont l'occasion de se reposer. Et c'est tant mieux, car à 3.850 mètres, l'oxygène se fait rare. Monter un escalier pourrait ainsi vous prendre bien plus de temps que prévu. Ça sera l'occasion de découvrir en toute sécurité ce qu'expérimentent les alpinistes. Ceux-ci sont d'ailleurs nombreux à passer par l'Aiguille du Midi, d'où ils partent pour les sommets voisins.

Le téléphérique panoramique (Tignes)

Qui n'a pas rêver de grimper sur la cabine d'un téléphérique pour admirer le paysage d'un peu plus haut? C'est désormais possible à Tignes: chaque été, le téléphérique qui permet d'accéder au glacier de la Grande Motte est équipé d'une terrasse. En quelques minutes, le visiteur se retrouve à 3.456 mètres d'altitude. Tout au long de la montée, le panorama à 360° offre une magnifique vue sur les sommets du Parc de la Vanoise.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Launch Altitude Experiences @tignesofficiel #altitudeexperiences #tignes #vanoise #savoiemontblanc

Une publication partagée par MindshakePR (@mindshakepr) le

Au départ et à l'arrivée, les visiteurs pourront se promener dans un centre d'information sur le monde des glaces, Altitude Experiences, qui est en cours d'installation. «Le visiteur en apprendra plus sur la montagne et son écosystème», soulignent les responsables de la station. L'accent sera notamment mis sur la formation des glaciers, alors que celui de la Grande Motte, sous le téléphérique, se réduit d'année en année sous l'effet du changement climatique.

… et des solutions plus sportives

Une nuit en refuge (Col du Palet)

La haute montagne, c'est aussi une ambiance: celle des randonneurs et alpinistes qui partagent leur table pour le souper, avant de se lever aux aurores pour une journée de marche entre cimes et glaciers.

Au départ de Tignes, on rejoint facilement le col du Palet. Le refuge du même nom est installé en contrebas, au pied de pentes herbeuses et au-dessus d'un lac. Il est possible d'y passer la nuit, et de repartir au petit matin. De quoi goûter à l'ambiance de refuge!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Saturday hike in Vanoise National Park #hiking #SavoieMontBlanc #nature #outdoor #outdoorlovers #tignes #mountains #mountainering

Une publication partagée par Camille Goret (@camille_goret) le

De là, plusieurs randonnées sont possibles, dont l'ascension de la pointe de la Vallaisonnay, qui mène à 3.020 mètres. Le départ du refuge est l'occasion de se promener entre les pâturages. Un peu plus loin, la montée vers le sommet est plus impressionnante. Elle nécessite d'avoir le pied montagnard, et donne un avant-goût de ce que peut être l'alpinisme rocheux.

Un bivouac de charme (Lacs des Chéserys)

C'est l'un des plus beaux points de vue des Alpes. Et bonne nouvelle, on peut y passer la nuit! Les lacs des Chéserys, au-dessus de Chamonix et face au Mont Blanc, raviront les adeptes de paysages à couper le souffle.

Diverses possibilités existent, mais la plus impressionnante est sans doute celle au départ de Tré le champ le haut, au-dessus d'Argentière. De là, 800 mètres de dénivelé mènent aux lacs. Le sentier serpente entre les arbres puis au pied d'une falaise. Ensuite, quelques passages avec échelles permettent de gagner de l'altitude. Une fois arrivé au lac, il ne reste plus qu'à planter la tente. Comme les alpinistes, les randonneurs prêts à passer la nuit dans la montagne bénéficieront d'un souper et petit déjeuner avec une vue qui se réserve aux plus courageux.