Vacances d'été et tests PCR : gare aux mauvaises surprises pour votre portefeuille

Vacances d'été et tests PCR : gare aux mauvaises surprises pour votre portefeuille

Plusieurs pays comme la France, le Danemark, la Norvège, le Monténégro et Malte ont choisi la gratuité de ces tests. Ailleurs, le prix varie, allant de 13 euros en Biélorussie et jusqu'à 300 euros en Suède. Une dépense supplémentaire à prendre en compte pour les voyageurs. Car la France demande aux personnes venues d'un autre pays de présenter un test PCR négatif à l'entrée du territoire. Le tarif n'est pas plafonné au sein du pays européen. 

Jusqu'à 300 euros pour un test PCR en Suède

Choisir sa destination peut aussi se faire en fonction des tarifs des tests PCR. En Suède, les tarifs fluctuent entre 180 et 300 euros, un record suivi par la Finlande et ses 200 euros le test. D'autres pays, frontaliers avec la France, ont des tarifs plus "abordables". Compter entre 65 et 160 euros pour l'Espagne, entre 100 et 180 euros pour la Suisse et 80 euros pour l'Allemagne. Pour l'Italie, compter au moins 40 euros le test. La Belgique propose quant à elle des tests à 48,61 euros. Précis.

Si les tarifs se placent aux alentours de 100 euros, certains pays proposent des tests PCR peu onéreux. En Turquie, comptez 25 euros, Lettonie 37 euros et Moldavie 38 euros. Mention spéciale à la Biélorussie qui propose ses tests à seulement 13 euros. 

Les prix des tests PCR peuvent varier en fonction de l'endroit où vous l'effectuer. En règle générale, vous débourserez moins en effectuant votre test directement à l'hôpital plutôt qu'à l'hôtel, qui présente tout de même un aspect plus pratique.

Lire aussi : Voici comment savoir en un clic si votre destination de vacances impose une quarantaine