Une synagogue ouvre ses portes aux musulmans dont la mosquée a été incendiée

Une synagogue ouvre ses portes aux musulmans dont la mosquée a été incendiée

Peu après les attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre dernier, une mosquée canadienne a été incendiée par un cocktail molotov. La mosquée Masjid al-Salaam, unique lieu de prière pour les habitants de confession musulmane de la petite ville de Peterboroug dans l'Ontario, a dû être fermée. L'incendie criminel a causé plus de 75.000 euros et il faudra du temps pour que le lieu de culte ouvre à nouveau ses portes.

En apprenant cette nouvelle, Larry Gillman, le président de la synagogue de la ville, a demandé à sa communauté s'ils étaient prêts à partager leur lieu de prière avec les membres de la communauté musulmane. Les fidèles juifs ont accepté cette proposition et ont accueilli à bras ouverts leurs invités. "En tant que Canadiens, nous devons être solidaires, ce n'est pas une question de religion ou de race. C'est ainsi que les Canadiens agissent", a confié Gillman à la chaîne local 680News.

De son côté, le président de l'association islamique Kawartha a déclaré : « Nous avons bien davantage de points communs que de différences. En fin de compte, c'est la maison de Dieu ». i24newsrapporte que les fidèles musulmans se sont déjà rendus à plusieurs reprises à la synagogue pour prier et qu'un repas de fête entre les deux communautés avait été organisé.

Ph. Facebook