Une maison, une piscine ou une ferme, on peut tout faire avec un container !

Une maison, une piscine ou une ferme, on peut tout faire avec un container !

En mars dernier, on ne peut pas dire que les containers ont eu bonne presse. Les images de l'Ever Given, cet immense bateau de 400 m de long transportant des milliers de containers, bloqué au milieu de Canal de Suez, ont marqué les esprits. Elles ont également rappelé à quel point l'économie mondiale et le commerce étaient dépendants de ces énormes caisses métalliques. Mais les containers ont une durée de vie limitée et après au maximum quelques années d'utilisation, ils sont recyclés.

Habiter dans un container

Depuis quelques années, les projets se multiplient autour des containers. En 2017, à Londres, une dizaine d'anciens containers maritimes ont été recyclés et aménagés en appartements pour les sans-abri. Un an plus tôt, des architectes danois avaient présenté le projet d'un véritable village pour étudiants, flottant sur l'eau, construit à partir de vieux containers. Depuis l'an passé, c'est d'ailleurs devenu une réalité à Copenhague et les 72 kots étudiants sont occupés.  

La Belgique n'est pas en reste. En 2016, à Pont-à-Celles, l'entreprise bruxelloise Xyko a été la première en Belgique à se lancer dans la construction de 15 appartements à partir de containers maritimes. Il était ainsi possible d'acquérir un appartement d'une chambre, d'une superficie de 57 m² pour 80.000 €. Le modèle supérieur composé de trois containers et doté de deux chambres était proposé pour 95.000 €. Depuis, les appartements et les maisons containers se multiplient aux quatre coins du royaume et la tendance n'est pas prête de s'arrêter.

Se baigner dans un container

Les possibilités de réutilisation d'anciens containers ne s'arrêtent pas là. Depuis quelques mois, un nouveau concept a le vent en poupe : la piscine container. Là encore, ces grandes caisses métalliques offrent une grande modularité.

Il est ainsi possible d'enterrer la piscine container ou simplement de la poser sur le sol, de choisir entre une longueur de 6 ou de 12 mètres (voire plus !), ou encore d'y inclure un spa ou divers accessoires. Cerise sur le gâteau : tous les appareils de pompage et de filtrage sont intégrés à l'intérieur du container. Concernant le prix, il est possible d'acquérir un container aménagé en piscine à partir de 12.000 € (hors installation et livraison). Mais en moyenne, il faut tout de même compter environ 20.000 € pour accueillir un tel bassin dans son jardin.  

Ces piscines écologiques, faciles à installer, et relativement abordables, séduisent de plus en plus de Belges. En Wallonie, plusieurs entreprises se sont déjà spécialisées dans les piscines containers. C'est notamment le cas d'Australia Piscines, à Ath dans le Hainaut, et de Galan Group à Waremme. Chez l'entreprise liégeoise, le carnet de commandes est d'ailleurs rempli. « L'année dernière, on a fait 25 piscines. Cette année, notre carnet de commandes était à une cinquantaine de piscines. On espère pouvoir en faire 75 l'année prochaine », a indiqué Sébastien Grosjean à la RTBF.

Une nouvelle forme d'agriculture ?

Enfin, les anciens containers peuvent aussi servir à faire pousser des fruits et des légumes frais. En France, l'entreprise Independent Living Base développe une solution innovante d'agriculture urbaine, hors sol, capable de produire en continu des aliments frais, variés et de qualité. Leur projet Food Container ILB est un module d'agriculture mobile, installé dans un container maritime qui utilise les énergies renouvelables comme seule source énergétique.

Selon les équipes, cette solution permet de produire des aliments exempts de tout produit chimique lors de récoltes possibles toute l'année. « La vingtaine d'espèces de fruits et légumes est cultivée dans des bacs de terre hors sol. La pollinisation est réalisée manuellement », précise Independent Living Base.

Fin 2020, un prototype de « food container » a été installé à Sartrouville, dans le département français des Yvelines, pour une phase de test qui doit durer entre 18 et 24 mois.

D'ici quelques années, avec seulement trois anciens containers maritimes transformés et aménagés, il sera possible de se loger, de se baigner et de se nourrir !