Une « aurore boréale » détectée pour la première fois autour d'une comète

Une « aurore boréale » détectée pour la première fois autour d'une comète

Si l'on connaît bien les aurores polaires sur Terre, elles ne sont pour autant pas un phénomène propre à notre planète: les scientifiques en observent régulièrement autour des lunes et d'autres planètes de notre système solaire. Mais une aurore autour d'une comète, c'est une première, annonce la NASA ce lundi.

SA/Rosetta/NAVCAM

L'agence précise que cette aurore ultraviolette lointaine a été détectée autour de la comète Tchouri, ou comète 67P / Churyumov-Gerasimenko de son nom complet. Elle a été découverte grâce aux données du programme Rosetta de l'Agence Spatiale Européenne (ESA). « C'est la première fois que de telles émissions électromagnétiques dans l'ultraviolet lointain sont documentées sur un objet céleste autre qu'une planète ou une lune », précise le communique de la NASA.

Une découverte vertigineuse

Sur Terre, ce phénomène est issu de l'interaction entre les vents solaires et les éléments présents dans l'environnement terrestre. Sur Tchouri, ces aurores proviennent de l'interaction entre les particules des vents solaires et les gaz qui entourent la comète. En résulte une lueur ultraviolette diffuse, des rayons lumineux qui irradient la comète.

En étudiant de plus près cette aurore de comète, les scientifiques pourront en apprendre davantage sur l'évolution du vent solaire et sur ses impacts. « Ce qui est crucial pour comprendre la météorologie spatiale dans tout le système solaire », précise la NASA. Ces nouvelles informations sur l'environnement spatial permettraient donc de protéger davantage les satellites, les engins et même les astronautes qui y voyagent.