Une ASBL belge distribue des lunettes qui protègent les enfants défavorisés contre la cataracte

Une ASBL belge distribue des lunettes qui protègent les enfants défavorisés contre la cataracte

L'ASBL belge Eyes For The World lance des lunettes de soleil auto-correctrices afin de protéger préventivement les enfants et les jeunes issus de régions défavorisées contre la cataracte. Il s'agit d'une première mondiale. L'association est déjà active dans différents pays avec des projets visant à aider les plus pauvres à mieux voir et, de cette manière, à augmenter leurs perspectives d'avenir. Le lancement de ces nouvelles lunettes de soleil vient compléter cet objectif.

Dans nos régions, la cataracte est considérée comme une maladie typique de la vieillesse. Dans des pays comme le Brésil ou l'Afrique du Sud, de nombreuses personnes sont toutefois confrontées, durant leur jeunesse, à une opacification du cristallin, ce qui affecte leur vue. "Ces jeunes et ces enfants ne peuvent se permettre d'acheter des lunettes de soleil et exposent de la sorte leurs yeux au soleil et à un haut niveau d'UV", explique l'optométriste et fondateur d'Eyes For The World, Koen Van Pottelbergh.

Soutien des Diables Rouges

Les Diables Rouges avaient soutenu durant la dernière coupe du monde de football au Brésil le projet de cette ASBL de fournir des lunettes auto-correctrices à des enfants pauvres et malvoyants. "A l'occasion de notre collaboration avec des cliniques de l'oeil de Rio de Janeiro et de Belo Horizonte, nous avons pu constater que près de 80% des opérations réalisées concernaient des jeunes de moins de 16 ans", poursuit M. Van Pottelbergh. Un phénomène également constaté en Afrique du Sud, qui a poussé l'optométriste à développer ces nouvelles lunettes de soleil avec le professeur américain John Friedman.

Buy one, Give One

Le but est de distribuer ces lunettes, que l'utilisateur peut lui-même régler, au sein de projets d'Eyes For The World déjà en cours. L'ASBL compte sur le soutien des particuliers et des entreprises. Elle s'appuie sur le principe du "buy one, give one": les personnes leur versant 40 euros offrent une paire de lunettes à un jeune défavorisé et reçoivent elles-mêmes un exemplaire.

En 2013, l'association avait choisi Myanmar pour y développer son projet-pilote. Lui ont ensuite succédé l'Afrique du Sud et le Brésil. Eyes For The World reprendra la route de Myanmar en novembre prochain. De nombreux nouveaux projets se dessinent pour l'an prochain: en Colombie, en Ouganda, au Rwanda, en Indonésie, à Bali et au Togo. Dans ce dernier pays, l'association SOS Villages d'Enfants, dont le capitaine des Diables Rouges Vincent Kompany est l'ambassadeur, collaborera au projet.

Aussi pour les Belges

Les fans de notre équipe nationale pourront acquérir, à partir de fin septembre, des lunettes de lecture auto-correctrices aux couleurs des Diables, ce qui permettra d'en procurer d'autres aux plus défavorisés. L'ASBL n'en oublie pas pour autant les personnes les plus fragiles dans notre pays. Dans ce but, une collaboration a été instituée avec la Homeless Cup, une compétition footballistique pour sans-abris. Dans ce cadre et lors de différents événements, des examens oculaires seront réalisés afin de déterminer qui entre en ligne de compte pour des lunettes. "Il peut tout à fait s'agir de personnes qui viennent de sortir de prison ou de toxicomanes. Les lunettes doivent les aider à se réinsérer dans la société", souligne M. Van Pottelbergh.

Ph. Facebook