Une amende de 3.500$ pour avoir enfreint la quarantaine durant huit secondes

Une amende de 3.500$ pour avoir enfreint la quarantaine durant huit secondes

Cet homme se souviendra longtemps de ses quelques pas dans le couloir : ils lui ont coûté très cher.

Ce Philippin venait d'arriver à Taïwan pour un travail. Comme toute personne qui pénètre sur le territoire, il a été forcé d'observer une quarantaine de 14 jours. Avec un ami, ils étaient logés dans un hôtel de Kaohsiung (sud de Taïwan), l'un des 56 hôtels de l'état à accueillir des voyageurs en quarantaine. Chacun disposait de sa propre chambre et ne pouvait en sortir.

Or, l'homme en est sorti. Il a fait quelques pas dans le couloir, juste le temps d'aller déposer un paquet devant la chambre voisine, celle son camarade. En tout, huit secondes.

Pas d'exception

D'après l'agence de presse nationale, il a été repéré par les caméras de surveillance. L'établissement a contacté le ministère de la Santé, qui lui a immédiatement infligé une amende record de 3.500$ (près de 2.900€).

Les invités ne sont pas autorisés à quitter leur chambre pour quelle que raison que ce soit, ni pour quelle que période que ce soit, a fermement rappelé le ministère.

Taïwan fait figure d'exemple dans la lutte contre le coronavirus. Les autorités ont pris des mesures très rapidement mais n'ont jamais dû avoir recours au confinement. D'après les données de l'Université Johns Hopkins, l'île de 23 millions d'habitants n'a enregistré que 716 cas de coronavirus et sept décès.