Un trafic de bébés tigres blancs mis en échec en Tunisie

Un trafic de bébés tigres blancs mis en échec en Tunisie

L'interception a eu lieu au poste-frontière de Ras Jedir, dans le sud de la Tunisie, selon un communiqué des douanes. C'est un Libyen dont l'identité n'a pas été précisée qui a tenté de transporter en Libye ces tigres «cachés dans sa voiture». «Des unités de la douane ont réussi à mettre en échec une tentative de faire passer illégalement quatre petits tigres blancs en Libye», ont-elles indiqué.

Les tigres et lions blancs, qui doivent leur apparence à un gène récessif, ne sont plus que quelques centaines sur la planète.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) estime que le nombre de tigres sauvages a plongé, de 100.000 en 1990, à environ 3.900 aujourd'hui. Si leur nombre est reparti à la hausse ces dernières années, l'espèce est toujours menacée d'extinction, selon l'organisation.

Selon les douanes, le Libyen qui n'a pas été arrêté, a affirmé avoir «acheté ces tigres dans un zoo privé» de la région d'Enfidha dans l'est de la Tunisie. «Mais il n'avait pas en sa possession des documents prouvant cet achat et n'avait pas les autorisations nécessaires pour les sortir du territoire tunisien».

Une enquête judiciaire a été ouverte contre le Libyen.

Le zoo en question avait annoncé il y a deux mois la naissance de ces tigres. Ceux-ci ont été remis samedi à la direction des Forêts relevant du ministère de l'Agriculture dans la province de Mednine (sud).

Le choix des lecteurs
  1. BeFunky-collage (8)

    Non vacciné, il est retiré de la liste d’attente pour une transplantation cardiaque par l’hôpital

  2. pexels-dainis-graveris-4604823

    Existe-t-il un lien entre la taille du nez et celle du pénis?

  3. 271887036_10220934884781261_1866760066470576622_n

    Après le décès de son père, un ado persuadé de lui avoir transmis le virus met fin à ses jours

  4. BELGAIMAGE-161472311

    Florent Pagny annonce une terrible nouvelle: «On vient de me diagnostiquer une tumeur au poumon»

  5. marcin-jozwiak-bvoVcHpzL-Q-unsplash

    Les pédiatres conseillent aux parents de nourrissons de rester très prudents face à Omicron