Un premier décès dû au coronavirus en dehors de la Chine

Un premier décès dû au coronavirus en dehors de la Chine

Les Philippines ont signalé dimanche le premier décès en dehors de la Chine d'une personne atteinte du nouveau coronavirus qui a fait déjà plus de 300 morts et s'est propagé dans de nombreux pays étrangers, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il s'agit du «premier décès signalé en dehors de la Chine», a déclaré à la presse Rabindra Abeyasinghe, représentant de l'OMS aux Philippines, cité par l'Agence France Presse.

Pas une contamination locale

«Cependant, nous devons garder à l'esprit qu'il ne s'agit pas d'un cas qui a été contaminé localement. Ce patient venait de l'épicentre de cette épidémie», a souligné M. Abeyasinghe.

Un patient chinois de 44 ans est décédé samedi dans un hôpital de la capitale des Philippines après avoir été confiné depuis le 25 janvier, selon le secrétaire de la santé philippin Francisco Duque, cité par l'agence dpa.

«Au cours de son admission, le patient a développé une pneumonie sévère», a indiqué M. Duque lors d'une conférence de presse. «Les derniers jours, la condition du patient s'est détériorée en 24 heures, menant à son trépas», a-t-il ajouté.

304 décès en Chine

La victime était le compagnon d'une femme de 38 ans, ressortissante chinoise, considérée comme le premier cas de coronavirus novel détecté dans l'archipel des Philippines. Celle-ci est en cours de rétablissement. Le couple, originaire de la ville de Wuhan en Chine, considérée comme le berceau de l'épidémie, était arrivé aux Philippines via Hong Kong le 21 janvier. Il s'agit des seuls cas de coronavirus confirmés aux Philippines à ce jour.

Plus de 14.000 personnes ont été contaminées en Chine continentale où 304 malades sont morts, selon le dernier bilan officiel le 2 février.