Un pigeon menacé d'euthanasie pour non-respect des mesures covid

Un pigeon menacé d'euthanasie pour non-respect des mesures covid

Au lendemain de Noël, un habitant de Melbourne, Kevin Chelli-Bird, a trouvé un pigeon en piteux état devant chez lui. Il a tout de suite remarqué que l'oiseau portait une bague au niveau de la patte, ce qui a permis de découvrir qu'il s'agissait d'un pigeon nommé "Joe", qui avait été porté disparu après une course qui s'était déroulée en octobre aux Etats-Unis.

Le propriétaire de Joe, qui a été nommé de la sorte en référence au nouveau président-élu, a pu être retrouvé en Alabama, comme le rapporte l'Herald Sun. "Nous pensons que dans sa course, il a dévié, est parti en direction de la mer, a atterri sur un bateau et a été emmené. Peut-être qu'il en avait marre de (Donald) Trump et qu'il a décidé de partir", plaisante le propriétaire.

Sauver le pigeon Joe

Mais la situation est loin d'être drôle pour l'oiseau, puisqu'il est désormais menacé d'euthanasie par les autorités australiennes. Et pour cause, celui-ci aurait enfreint les mesures très strictes d'entrée sur le territoire. "Comme il n'a pas été préparé légalement pour l'importation ou importé, le statut sanitaire de cet oiseau et de tous ceux avec lesquels il a été en contact depuis son départ et avant son arrivée est inconnu", explique un porte-parole du ministère de l'Agriculture.

Celui-ci précise qu'il constitue un risque en termes de biosécurité pour la faune aviaire australienne et pour l'industrie. L'animal doit donc être, en théorie, euthanasié par les autorités, car il n'a pas respecté de quarantaine. Les règles sont particulièrement strictes en Australie, où les chats et les chiens doivent aussi observer une quarantaine de 10 jours. Une pétition a d'ores et déjà été lancée pour sauver Joe le pigeon de l'euthanasie.